BARD André, Jean, Louis

Par Michel Gorand

Né le 19 juillet 1908 à Bourg-lès-Valence (Drôme), mort en action le 25 août 1944 à Thiers (Puy-de-Dôme) ; gendarme.

Fils d’Émile Bard et de Lydie Pic. André Bard était gendarme de la garde personnelle à Vichy où il était domicilié rue Girard, et marié à Fernande, Léonie, Eugénie Artru. S’étant joint aux FFI (Forces françaises de l’Intérieur), il fut blessé mortellement le 25 août 1944 à Thiers, lors des combats, pour la libération de la ville de Thiers, contre les soldats allemands du 18e bataillon de grenadiers SS de la Panzer division Wessel ; il succomba à ses blessures le même jour à 21h, à l’hôpital de Thiers, 42 rue Mancel Chabot. Déclaration de décès de Maurice Allonneau, directeur des Pompes funèbres de Thiers, le 28 août. Reconnu « Mort pour la France ». Dossier SHD n°GR16P 32455, non homologué.


Libération de la ville de Thiers (Puy-de-Dôme) 25 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article200325, notice BARD André, Jean, Louis par Michel Gorand, version mise en ligne le 23 février 2018, dernière modification le 23 avril 2021.

Par Michel Gorand

SOURCES : N°219 du registre des décès de Thiers. — Le Bulletin du Cercle d’Études 2e guerre mondiale, de Thiers- n° 12 d’octobre 2004.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément