HACQUEMAND Georges

Par Michel Gorand

Né le 2 janvier 1940 à La-Côte (Haute-Saône) ; apprenti SNCF puis dessinateur à la SNCF ; cheminot CFDT ; membre de la commission de contrôle fédérale (1967-1994) ; trésorier du syndicat MTC-CFDT de Paris Est (1968-1971) ; trésorier de l’UPR-CFDT de Dijon (1972-1989) ; président URR TE-CFDT (1995-2015) ; conseiller prud’homal (1998-2008).

Fils d’Antoine Hacquemand, boucher charcutier, exploitant agricole, et de Georgette Demesy. Georges Hacquemand était d’une famille de huit enfants ; il obtint son certificat d’études, puis le BEPC ainsi qu’un CAP de monteur électricien en signalisation à l’issue de l’apprentissage à la SNCF à l’école du Service électrique et signalisation (SES) de Pantin (Seine-Saint-Denis), du 1er octobre 1956 au 30 septembre 1959 ; il fut surveillant du Service électrique à l’essai à la Section de Vincennes (Val-de-Marne) sur le 1er Arrondissement VB de Paris-Est du 1er octobre 1959 au 31 janvier 1960, puis nommé dessinateur d’exécution à l’essai, au bureau d’etudes de l’Arrondissement à compter du 1er février 1960.

Il effectua son service militaire de mars 1960 à mai 1962 : après 4 mois au 6ème régiment de dragons à Besançon il fut affecté au 19ème Régiment de chasseurs à cheval à Bouira en Grande Kabylie (Algérie) du 13 juillet 1960 au 12 mai 1962.

A son retour il fut réaffecté au bureau d’études de Paris Est comme dessinateur. Il adhéra à la CFTC en janvier 1964. Il devint rapidement membre du bureau du syndicat des cheminots Maitrise, techniciens et Cadres (MTC-CFDT) de Paris Est puis trésorier du syndicat en 1968 jusqu’à fin 1971, le secrétaire étant Jacques Corne.

Lors du congrès de la fédération des cheminots CFDT d’avril 1967 à Dourdan (Essonne), il fut élu membre de la commission de contrôle fédérale, puis il fut réélu à ce poste lors du congrès d’avril 1970 à Dourdan ainsi qu’à celui d’avril 1973 à Saint-Étienne (Loire) puis aux congrès suivants.

Il fut muté à la division de DV3 de la direction régionale de Dijon le 1er novembre 1971, lors de la régionalisation de la SNCF, puis promu Dessinateur principal le 1er décembre 1971 à la Division de l’Équipement (DV3) à Dijon. Georges Hacquemand était membre du syndicat des cheminots Maitrise, Techniciens et Cadres de Dijon et trésorier de l’Union professionnelle régionale des cheminots (UPR-CFDT) de Dijon de 1972 à 1989, le Secrétaire général étant Denis Girod, puis Bénigne Dupaquier. Il fut élu délégué du personnel de maitrise lors des élections professionnelles de 1975 et le demeura jusqu’à 1982 A partir des élections professionnelles d’octobre 1985, il devint le représentant syndical de la CFDT au comité d’entreprise régional (CER) de Dijon et le demeura jusqu’à fin 1994.

Georges Hacquemand prit sa retraite au grade de cadre Équipement principal, le 13 janvier 1995. Il prit alors des responsabilités chez les retraités : président de l’Union régionale des retraités des transports et de l’Équipement (URR TE-CFDT) de Bourgogne de 1995 à 2015 et membre, à partir de 1995, de la commission de contrôle de l’Union fédérale des retraités CFDT de la Fédération des Transports et de l’Équipement (UFR-FGTE) jusqu’en 2008. En 1997 il participa à la création de l’Union locale interprofessionnelle CFDT du « Val de Saône ». Il fut également conseiller prud’homal dans la section encadrement de Dijon de 1998 à 2008.

Marié, il eut trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article200505, notice HACQUEMAND Georges par Michel Gorand, version mise en ligne le 1er mars 2018, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. CFDT. — Correspondances avec l’intéressé 2018.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément