CLAISSE Alfred, Anatole

Par Yves Le Maner

Né le 12 septembre 1897 à Houplines (Nord), mort le 26 février 1945 en déportation à Buchenwald (Allemagne) ; ouvrier coupeur, puis magasinier ; militant syndicaliste et communiste d’Armentières (Nord).

Issu d’une famille modeste (son père était appariteur à la mairie d’Armentières), Alfred Claisse travailla comme ouvrier coupeur après avoir obtenu son Certificat d’études. Atteint dès l’âge de quatorze ans d’une déviation de la hanche provoquée par une maladie osseuse, il resta infirme jusqu’à la fin de ses jours. Bien que cette infirmité lui ait permis d’éviter de participer directement au conflit, il fut cruellement éprouvé par la guerre de 1914-1918, ses deux frères ayant été tués au front.

Lors des scissions de 1921, Alfred Claisse opta pour le Parti communiste et la CGTU et fut secrétaire de la section, puis cellule locale d’Armentières pendant les années 20 avant de céder cette place à Gabriel Coisne dont il resta l’adjoint. Secrétaire de l’Union locale CGTU d’Armentières jusque vers 1930, il assista à de nombreux congrès départementaux et régionaux dont le Ve congrès de l’Union régionale unitaire tenu à Valenciennes en décembre 1930. Gérant de la coopérative « la Paix » à Armentières de 1925 à 1930, il reprit son ancien métier de coupeur et d’emballeur, mais connut plusieurs renvois en raison de son activité politique et syndicale. Secrétaire des sections locales du Secours rouge international (puis du SPF) et de la Libre Pensée d’Armentières jusqu’en 1939, Alfred Claisse refusa de dénoncer le Pacte germano-soviétique en septembre 1939.

Étroitement surveillé par la police française puis par la Gestapo, il continua néanmoins d’agir clandestinement sur le terrain syndical. Recherché par la Gestapo, il se réfugia dans le bassin minier en juin 1942, mais fut arrêté peu après. Déporté à Buchenwald, on dit qu’il mourut dans la chambre à gaz, le 30 juin 1944, en fait il trouva la mort le 26 février 1945 à Buchenwald.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article20052, notice CLAISSE Alfred, Anatole par Yves Le Maner, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 22 février 2018.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Nat. F7/13054. — Arch. Dép. Nord, M 154/191. — J.-C. Héras, mémoire de maîtrise, Lille III, 1973, op. cit.. — Base FMD.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément