LAMY Raymond

Par Jean-Sébastien Chorin

Né le 5 mars 1922 à Lons-le-Saunier (Jura), exécuté sommairement ou massacré le 19 juillet 1944 à Châtillon-d’Azergues (Châtillon, Rhône) ; chiffonnier.

Raymond Lamy était le fils d’Armand Lamy et de Marie Boulet. Il était chiffonnier et demeurait 16 rue de l’Agriculture à Lons-le-Saunier (Jura).
Il fut arrêté et incarcéré à la prison de Montluc (Lyon, Rhône). Les sources consultées ne permettent pas de savoir pour quel motif il fut appréhendé. Au château de Vincennes, Il existe un dossier administratif de résistant au nom de Raymond Lamy mais il ne contient aucune homologation. Étant donnée sa classe d’âge, il pourrait avoir été pris en tant que réfractaire au Service du travail obligatoire (STO).
Le 19 juillet 1944, Raymond Lamy et cinquante-et-un autres détenus furent extraits de Montluc et exécutés sommairement par les Allemands à Châtillon-d’Azergues (Rhône).
Il fut inhumé au cimetière d’Amancey (Châtillon-d’Azergues). Le 24 janvier 1945, il fut identifié sous le numéro 47 par son frère et sa belle sœur. Il fut également reconnu par un certain M. Combes de Valence. Son corps fut exhumé le 10 octobre 1957 et transféré au cimetière de Lons-le-Saunier car sa famille ne souhaita pas qu’il soit inhumé à la nécropole nationale de la Doua (Villeurbanne).
Il fut reconnu Mort pour la France en 1947. Son nom apparaît sur le monument de Châtillon rendant hommage aux fusillés du 19 juillet 1944.

Notice en cours de rédaction.

Voir Châtillon-d’Azergues

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article200544, notice LAMY Raymond par Jean-Sébastien Chorin, version mise en ligne le 2 mars 2018, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Jean-Sébastien Chorin

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, inventaire du Mémorial de l’Oppression (3808W), 3335W22, 3335W14, 3460W4.— SHD, Vincennes, inventaire de la sous-série 16P.— Tal Brutmann, Bruno Fouillet, Antoine Grande, Les 52 de Châtillon-d’Azergues, internés de Montluc, fusillés le 19 juillet 1944, 2015.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément