DUPRÉ Fernand

Par Dominique Tantin

Né le 17 février 1909 à Saint-Martin-de-Fressengeas (Dordogne), massacré le 24 août 1944 à Mouthiers-sur-Boëme (Charente) ; ouvrier boulanger ; victime civile.

Fernand Dupré était le fils de Jacques Dupré et de Marguerite Laubruge, mariés et décédés en 1944. Il avait épousé Marcelline Marthe Odette Garon.
Il fut l’un des quatre civils (sur un total de huit victimes) massacrés par un détachement de la Wehrmacht à Mouthiers-sur-Boëme (Charente).
Il obtint la mention Mort pour la France.
Si vous disposez d’informations sur cette victime, merci de prendre contact avec le Maitron des Fusillés.


Voir Mouthiers-sur-Boëme (24 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article200731, notice DUPRÉ Fernand par Dominique Tantin, version mise en ligne le 9 mars 2018, dernière modification le 26 mars 2018.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Thomas Fontaine, Mémorial des cheminots, Paris, Perrin/SNCF, 2017, p. 167. — Guy Hontarrède, La Charente dans la Seconde Guerre mondiale, Dictionnaire historique, Saintes, Le Croît vif, 2004, p. 150-151. — Resistancefrancaise.blogspot.mouthiers-sur-boeme-le-24-aout-1944. — Capitaine Fred, avec la collaboration du Capitaine Rol et de Guy Lapeyronnie, La brigade RAC. Armée secrète Dordogne-Nord, Saint-Yriex. Limoges. 1977. — Acte de décès communiqué par la mairie de Mouthiers-sur-Boëme.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément