ROBERT Petrus

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 17 mars 1896 à Courbevoie (Seine, Hauts-de-Seine), massacré le 7 août 1944 à Pommard (Côte-d’Or) ; tonnelier et garçon de recette ; victime civile.

Petrus Robert était le fils de Antoine et de Annette Perrin. Il était marié avec Germaine Marie Gras. Il exerça le métier de tonnelier puis celui de garçon de recette. Il était domicilié à Pommard.
Il combattit durant la Première guerre mondiale et fut intoxiqué par le gaz le 20 avril 1918, à Biermont (Oise) et il fut blessé le 19 août 1918 par éclat d’obus. Il obtint la Médaille militaire.
Il fut exécuté par l’ennemi en compagnie d’autres personnes, civils et résistants le 7 août 1944 à dix heures du matin sur la RN 73, à Pommard.
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur son acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts et sur la stèle commémorative érigée au carrefour de la N74 et de la D973 route de Pommard avec l’inscription "AUX VICTIMES TOMBÉES EN CE LIEU, F.F.I. et civils, COMBAT DU 7 AOÛT 1944, MORTS pour la LIBÉRATION DE LA FRANCE", à Pommard.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article200756, notice ROBERT Petrus par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 mars 2018, dernière modification le 20 juin 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Gilles Hennequin Résistance en Côte-d’Or tome IV, Dijon 1997.— Mémorial GenWeb.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément