LOUBAT Pierre

Par Vincent Flauraud

Né 18 octobre 1912, mort à Noisy-le-Sec en septembre 1996 ; ouvrier chez Michelin puis ouvrier laitier ; délégué syndical chez Michelin ; militant communiste, membre du comité fédéral du Cantal ; candidat dans le Cantal aux élections cantonales, et comme suppléant aux élections législatives et sénatoriales.

Adhérent au parti communiste depuis 1936, prisonnier pendant le second conflit mondial, Pierre Loubat avait été après la guerre délégué syndical chez Michelin à Clermont-Ferrand, et secrétaire de la cellule Clovis-Christin à Aubières (Puy-de-Dôme).
Installé dans le Cantal au plus tard en 1951, ouvrier laitier à Ruines, en Margeride, il devint très rapidement secrétaire de la cellule de cette localité, et l’était encore en 1966. En 1955, il accéda au comité fédéral, où il demeura jusqu’en 1966 ou 1967.
Propagandiste inlassable dans le canton de Ruines, il y fut candidat aux cantonales en 1951 et 1958, et dans l’intervalle, dans le canton de Saint-Flour Sud en 1955.
Pierre Loubat fut à deux reprises le suppléant de Louis Taurant aux élections législatives dans la circonscription de Saint-Flour / Mauriac. En 1958, ils obtinrent 10,65 % au premier tour, se plaçant en dernière position derrière les candidats CNIP, UNR, MRP et SFIO ; la SFIO s’étant retirée pour le second tour, ils rassemblèrent alors 10,35 % des voix, l’UNR Jean Sagette étant élu contre le sortant CNIP Camille Laurens. En 1962, on enregistrait une très légère progression, avec 12,82 % au premier tour (avant dernière position derrière l’UNR, le CNIP et le MRP, et devant la SFIO) et 17,6 % au second tour, qui vit la réélection de Jean Sagette. En 1959 et 1962, Pierre Loubat avait été par ailleurs le suppléant de Jean Sardenne lors de la candidature de ce dernier aux élections sénatoriales (12 voix en 1959, 17 voix en 1962).
Puis « il quitta le département mais ne manquait pas de rendre une petite visite au stand du Cantal à la fête de l’Huma, et à la Fédération lors de ses vacances dans le Cantal » (nécrologie).
Il a été inhumé dans le Cantal, à Paulhac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article200812, notice LOUBAT Pierre par Vincent Flauraud, version mise en ligne le 13 mars 2018, dernière modification le 12 mars 2018.

Par Vincent Flauraud

SOURCES : Le Cantal ouvrier et paysan, 29 septembre 1951, 9 avril 1955, 15 mars 1958, 25 octobre 1958, 15 novembre 1958, 25 avril 1959, 22 septembre 1996.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément