CHABOSSEAU Eugène, Joseph

Né le 31 août 1895 à Paisay-Nandouin-Embourie (Charente) ; cheminot ; militant syndicaliste confédéré (CGT) de Seine-Inférieure [Seine-Maritime] ; socialiste, conseiller municipal de Neuvilles-lès-Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime)

Employé de chemin de fer, commis au service de la voie, domicilié à Neuville-lès-Dieppe, (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), Chabosseau appartenait en 1926 au bureau du syndicat confédéré des cheminots du secteur de Dieppe dont Albert Gicquel était secrétaire. Il en était le secrétaire administratif, puis devint secrétaire adjoint en 1931.

En 1925, Eugène Chabosseau était conseiller municipal socialiste de Neuville-lès-Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). D’après un rapport de police du 8 septembre 1927, « il est, malgré son sérieux et sa bonne conduite, considéré par ses chefs immédiats comme pas très intéressant, en raison de ses « idées très avancées ». Ce n’est cependant qu’un militant socialiste, mais en vérité un pur que je ne soupçonne pas pour le moment d’être tangent au communisme ».

Dans les années 1920 et 1930 il fut conseiller municipal socialiste SFIO de Neuville-les-Dieppe. Il y était domicilié rue Albert-Réville. En 1934 il fut présenté par la SFIO comme candidat au conseil d’arrondissement à Offranville (Seine-Inférieure, Seine-Maritime).

A la veille de la fusion des Union locales CGT et CGTU en janvier 1936, il était trésorier adjoint de l’Union Locale Confédérée de Dieppe dont le bureau était composé, à la veille de la fusion, de Rouyer René, secrétaire ; Dervilly Pierre, secrétaire adjoint, inscrit maritime ; Carbonnel Jules, Trésorier ; Chabosseau Eugène, trésorier adjoint ; Bonneur Jean, archiviste. La commission administrative était composée de Lecoffre André*, cheminots ; Leveque Marthe*, Manufacture des Tabacs ; Malfilatre*, Manufacture des Tabacs ; Ménochet Marcel*, Cheminot à Serqueux ; Maillard*, cheminot à Serqueux ; Valadoy* des PTT de Forges-les-Eaux ; Saint-Saens*, instituteur à Janval, qui fut remplacé au cours de l’année 1934 par Blondel*, instituteur à l’école Michelet de Dieppe.

En 1930, Eugène Chabosseau militait à la Libre pensée. Le 23 novembre à Dieppe, salle des syndicats, rue de la Halle aux Blé, il fit une conférence sur le thème « L’église et les travailleurs ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2009, notice CHABOSSEAU Eugène, Joseph, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 6 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13672, rapp. du 8 avril 1926 et F7/13085, rapports des 31 juillet 1926 et 29 juillet 1928. — Le Progrès social, organe socialiste de Dieppe et la région, fonds ancien de Dieppe — Arch. Dép. Seine-Maritime, 3U 1/36, 1Z 255 (Archives de la sous-préfecture de Dieppe). — Archives de l’Union locale de Dieppe (1934-1938) in les archives de la CGT à Montreuil. — notes de Gilles Pichavant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément