BON Aimé

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 5 octobre 1920 à Bourg (Bourg-en-Bresse, Ain), exécuté sommairement le 13 juillet 1944 à Chevillard (Ain) ; monteur ajusteur ; résistant FUJP, maquis de l’Ain.

Aimé Bon était le fils de Eugène et de Marie Gille. Il était monteur ajusteur à l’usine des cycles Radior à Bourg où il demeurait.
Issu des FUJP, il s’engagea dans les maquis de l’Ain à la 5e Compagnie avec le pseudonyme de "Signol".
En juillet 1944, les allemands lancèrent leur dernière grande attaque contre les maquis de l’Ain. La compagnie Feltin et la 5e compagnie FUJP (Forces unies de la jeunesse patriotique) eurent pour mission de tenir le col de la Lèbe et d’interdire la route Hauteville-Lompnès - Corlier afin de retarder aussi longtemps que possible l’avancée de l’ennemi. La section FUJP commandée par Pratini, répartie par petits groupes, prit position aux carrrières d’Hauteville. Elle couvrait la quasi-totalité de ces vastes carrières faites de trous, de tas de pierres, où rien ne dissimulait le terrain de la vue des avions de reconnaissance allemands. Les abords des carrières étaient également occupés par des hommes de la compagnie Feltin.
De violents combats se déroulèrent à cet endroit les 12 et 13 juillet 1944 et le lieutenant Léon Feltin y trouva la mort.
Lors de ces combats furent également tués le 12 juillet les maquisards René Feuillant et Fernand Bertillot, membres de la 5e compagnie des FUJ.
Aimé Bon fut fait prisonnier le 12 juillet 1944 au combat des carrières d’Hauteville et fusillé le 13 juillet 1944, vers 19 heures, sur la route de Brénod, à Chevillard (Ain).
Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière communal, à Bourg-en-Bresse (Ain).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Bourg-en-Bresse (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201081, notice BON Aimé par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 25 mars 2018, dernière modification le 25 mars 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Les amis du Musée de la Résistance Nantua Carrières d’Hauteville le 12 juillet.—Mémorial Genweb.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément