BAUJARD Germain, Jules

Par Claude Pennetier

Né le 27 juillet 1913 à Rosières (Lunery, Cher), tué en action le 22 août 1944 à Marmagne (Cher) ; ouvrier ajusteur à Rosières puis à Gnome et Rhône en région parisienne ; communiste, résistant FTPF.

Germain Baujard naquit dans la cité-usine de Rosières, entreprise de fabrication d’appareils de cuisson, et fut naturellement apprenti ajusteur comme ses deux frères Lucien et Camille. Lucien entra à la société des moteurs Gnome et Rhône en 1935, bientôt suivi par son frère Germain le 5 novembre 1935 et également par Camille. Les salaires des métallurgistes étaient meilleurs en région parisenne.
Germain Baujard habitait le XIIIe arr. de Paris. Il quitta Gnome et Rhône à une date non précisée par "mesure disciplinaire" dit son dossier professionnel, sans doute en raison de son militantisme syndical CGT et communiste. Il fut d’ailleurs arrêté à l’automne 1939 pour vente de l’Humanité et interné administrativement à Fréjus (Var).
Il s’évada d’un train qui le conduisait vers la déportation en Allemagne début 1943, passa par le Vercors et revint dans le Cher. C’est là qu’il rejoignit les FTP (compagnie Chevrin). Sa patrouille tomba le 22 août 1944 sur des soldats allemands qui gardaient un train blindé à Pont-Vert près de Marmagne où il fut tué dans le combat.
Mémorial Genweb le dit mort à la Chapelle Saint-Ursin.
Son nom figure sur le monument FTPF-FFI à Marmagne avec six autres résistants (Léon Bernard, Albert Bonnivin Raymond Chassagne, Pierrre Jacquemard, Raymond Magnin, Jean Thevenot), .et sur le monument aux morts de Saint-Florent.
La plaque commémorative de la Fédération communiste du Cher à Bourges donne son nom.
Son frère Lucien partit au STO en Allemagne où il fut fusillé le 14 juillet 1944.
Son autre frère, Camille, recherché, était parti dans la Sarthe.
Une rue de Saint-Florent s’intitule Germain Baujard.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201347, notice BAUJARD Germain, Jules par Claude Pennetier, version mise en ligne le 4 avril 2018, dernière modification le 27 mai 2022.

Par Claude Pennetier

Germain Baujard militaire en 1933
Germain Baujard militaire en 1933
Garde d'honneur à la mairie de Saint-Florent-sur-Cher
Garde d’honneur à la mairie de Saint-Florent-sur-Cher
Boucheny, Guyot, Gnome et Rhône 39-45. Parcours de 67 salariés, AHS-CGT-SNECMA, 2018. Avec l’aimable autorisation de Serge Boucheny.

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 15861. — Mémorial Genweb. — Boucheny, Guyot, Gnome et Rhône 39-45. Parcours de 67 salariés, AHS-CGT-SNECMA, 2018. — Renseignements et photos communiqués par Yvon Morineau, de Saint-Florent (Cher).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément