FELTIN Léon, Joseph

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 29 août 1889 à Longwy (Meurthe-et-Moselle), mort au combat le 12 juillet 1944 à Hauteville-Lompnes (Ain) ; résistant de l’armée secrète (AS) de l’Ain et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Léon Feltin était le fils de Philippe, manœuvre et de Marie Thérèse Euphrasie Robert, sans profession. Il était marié avec Francine Saint-Genis.
Il participa à la Première guerre mondiale en tant qu’officier.
En 1940 il était garde des eaux et forêts et demeurait à Poncin (Ain). Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS). En juin 1944, il fut mis à la tête d’une unité d’une trentaine d’hommes formée d’éléments de l’AS d’Hauteville-Lompnes, de jeunes du plateau et d’ouvriers de la vallée de l’Albarine, qui prit son nom, devenant la "compagnie Feltin". Cette unité était rattachée au groupement Sud sous les ordres d’Henri Girousse, alias "capitaine Chabot" et devint opérationnelle après le débarquement du 6 juin. Léon Feltin plaça des barrages routiers dans le secteur d’Hauteville-Lompnès et du Valromey proche. La réaction de l’ennemi ne se fit pas attendre et le 22 juin, au col de la Lèbe, les hommes du lieutenant Feltin résistèrent à l’avancée des troupes allemandes aux côtés des compagnies Louison, Verduraz, Lorraine et Michel. L’ennemi dut se replier sur Artemare (Ain).
En juillet, les allemands lancèrent une nouvelle attaque contre les maquis de l’Ain dans le cadre de l’opération "Treffenfeld". La compagnie Feltin et la 5e compagnie FUJP (Forces unies de la jeunesse patriotique) reçurent pour mission de tenir le col de la Lèbe et d’interdire la route Hauteville-Lompnes - Corlier afin de retarder aussi longtemps que possible l’avancée de l’ennemi. De violents combats se déroulèrent les 12 et 13 juillet 1944, notamment aux carrières d’Hauteville-Lompnes. La section Pratini de la 5e compagnie FUJ avait prit position dans les carrières et les hommes de la compagnie Feltin tenaient les abords. Le lieutenant Léon Feltin trouva la mort au combat. Il fut remplacé par son adjoint Marcel Vion dit "Chouchou".
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur la stèle commémorative au lieu-dit "Les Carrières" à Hauteville-Lompnes (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201356, notice FELTIN Léon, Joseph par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 5 avril 2018, dernière modification le 27 avril 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Les amis du Musée de la Résistance Nantua Carrières d’Hauteville le 12 juillet.—Mémorial Genweb.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément