FAVOT Clorine, Eugénie [née HURÉ]

Née le 8 février 1855 à Bondy (Seine), morte le 21 août 1944 à Sens (Yonne) ; sans profession ; victime civile de la Libération.

La ville de Sens fut libérée dans l’après-midi du lundi 21 août 1944 par les avant-gardes de la IIIe Armée du général Patton. Les unités de reconnaissance surprirent les Allemands qui, pour la plupart, s’enfuirent rapidement. Les autres se retranchèrent dans quelques bâtiments publics. Les Américains tenant à poursuivre au plus vite leur marche vers Troyes, ce furent les maquisards du groupe Kléber (réseau Jean-Marie Buckmaster) ainsi que des résistants sédentaires de Sens qui n’étaient pas partis au maquis (membres des FTP, du groupe Ferry et de l’Organisation civile et militaire) qui, entre 16 h et 18 h, réduisirent les îlots de résistance allemande, avec l’aide ponctuelle de blindés américains.

Le Séminaire, bien que gravement endommagé par un récent bombardement, abritait encore des troupes d’occupation. Les FFI s’y rendirent avec un blindé américain. Deux d’entre eux (Raoul Desjardins et Marcel Nérat) furent tués par un tir allemand. Ce sont ces mêmes tirs qui tuèrent Clorine Favot, née Huré, d’une balle perdue, chez elle, à sa fenêtre du 49 boulevard Aristide Briand. Elle avait 89 ans.
Deux autres civils furent tués à Sens lors des combats de la Libération, ainsi qu’un soldat américain et 13 soldats allemands.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201458, notice FAVOT Clorine, Eugénie [née HURÉ], version mise en ligne le 6 avril 2018, dernière modification le 7 janvier 2021.

SOURCES : Arch. Mun. Sens. — Bailly Robert, La Croix de Saint-André, ANACR-Yonne, 1981, p. 278. — Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément