MATTEI Paul-Marie

Par Hélène Chaubin

Né le 25 avril 1897 à Novale (Haute-Corse), mort à Bastia (Haute-Corse) en mars 1943 ; résistant corse membre du Front National ; arrêté par les Italiens en janvier 1943 ; exécuté sommairement en prison à Bastia.

Caserne Marbeuf
Caserne Marbeuf
La caserne Marbeuf à Bastia . Aujourd’hui lycée Jean Nicoli.

Paul Marie Mattei était originaire de Novale, petit village de la Castagniccia, dans la Pieve d’Alesani. Cette région située au sud de Bastia, fut une des zones les plus actives de la résistance insulaire. Elle fut placée par le Front National sous la direction d’un ancien des Brigades internationales, François Vittori.
L’arrestation de Paul Marie Mattei en janvier 1943 se situa dans une période précise, comprise entre novembre 1942 et avril 1943 : après le débarquement des Italiens de novembre 1942 en tant que ‘troupes d’opérations, et non d’occupation, la question du partage des pouvoirs locaux s’était posée. Des accords passés dès novembre antre les autorités italiennes (dont le général commanadant les carabiniers) et le préfet Balley ne donnaient aux carabiniers qu’un droit de contrôle sur toutes les opérations de police qui restaient dévolues aux Français. Cet accord ne fut pas respecté. Pendant les premiers mois de l’occupation, les Italiens procédèrent, de leur seule initiative, à des centaines d’arrestations. Le nom de Paul Marie Mattei figure sur les longues listes établies par le préfet qui demanda inlassblement et sans succès que lui soient rendus des comptes sur ces arrestations. Ce fut un temps d’arbitraire dont fut victime Paul Marie Mattei. Il fut arrêté avec Joseph Crudeli , soumis à ce que les Italiens nommaient « un interrogatoire serré » assorti de tortures, et fut finalement exécuté dans sa prison de la caserne Marbeuf à Bastia.
Avec l’arrivée du général Magli, dès le 1er avril 1943, l’île passa sous un régime d’occupation militaire et le Tribunal militaire italien qui avait toutes compétences fonctionna jusqu’ au mois d’août 1943. Les exactions les plus graves furent alors le fait des Chemises noires.

Paul Marie Mattei a été homologué comme résistant de l’intérieur, son nom figure sur le Livre d’Or de Sartène.

Membre du FN, il fut arrêté avec Joseph Crudeli et mourut sous la torture à la prison de Bastia en 1943.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201614, notice MATTEI Paul-Marie par Hélène Chaubin, version mise en ligne le 14 avril 2018, dernière modification le 27 août 2018.

Par Hélène Chaubin

Caserne Marbeuf
Caserne Marbeuf
La caserne Marbeuf à Bastia . Aujourd’hui lycée Jean Nicoli.

SOURCES : Notes Jean-Pierre Besse.et d’Hélène Chaubin. — Ministère de la Défense, dossiers administratifs des résistants (Sous-série : Gr16P404205). — Arch.dép. Corse du Sud, Série W, cabinet du préfet. — Memorial GenWeb.. — Hélène Chaubin, La Corse à l’épreuve de la guerre, 1939-1943, éditions Vendémiaire, Paris, 2012.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément