DE TARDY DE MONTRAVEL Georges Emmanuel

Par Joël Drogland

Né le 18 janvier 1923, exécuté sommairement le 29 août 1944 à Anglus (aujourd’hui Ceffonds, Haute-Marne) ; séminariste ; maquisard FTP, lieutenant FFI.

Séminariste à Sens, Georges de Tardy de Montravel était entré en contact avec Yves Genreau, instituteur à Arces (Yonne), résistant sédentaire membre du Front national. Par son intermédiaire, il avait gagné durant l’été 1944 la seconde compagnie FTP Rouget de Lisle. Installée dans le bois des Centaines, en forêt d’Othe, près de Villechétive (Yonne), cette compagnie s’était constituée en un maquis dont l’état-major FTP confia le commandement à Jean Magendie (« Méléki »), un officier de gendarmerie qui avait pour mission de la reprendre en main. Au mois d’août 1944, le maquis comptait plus de 200 hommes que commandait Magendie, avec pour adjoint de Tardy de Montravel.

La compagnie quitta le bois des Centaines le 22 août. Le lendemain elle entrait à Saint-Florentin (Yonne). Tandis qu’une partie de la compagnie s’y installait, une autre partie commandée par Magendie et de Tardy de Montravel poursuivit sa route. Le 25 août, elle participa à la libération de Chablis (Yonne) et arriva le soir à Tonnerre (Yonne), où se trouvait déjà un petit détachement américain avec quelques blindés. Le lendemain matin, malgré les protestations de plusieurs personnalités de la ville, Magendie fit fusiller sept Allemands prisonniers. Vers 10 heures du matin, un convoi allemand fortement armé se présenta aux portes de la ville. Magendie, ne soupçonnant sans doute pas l’importance de ce convoi et comptant sur l’appui de deux blindés américains, décida de leur barrer la route au lieu-dit La Grange-Aubert. Des maquisards armés de deux fusils-mitrailleurs se mirent à tirer sur l’avant-garde ennemie, qui perdit plusieurs hommes. La riposte fut violente. Dans le combat, qui dura plusieurs heures, trois maquisards furent tués, trois autres blessés et le lieutenant de Tardy de Montravel fut fait prisonnier. Les Allemands emmenèrent le prisonnier avec eux. Il fut exécuté le 29 août 1944 à Anglus (Haute-Marne) par les soldats de la 15e division de Panzergrenadiers.

Son nom figure sur une plaque commémorative à Tonnerre (au lieu-dit La Grange-Aubert), sur le monument « Aux combattants de la Cie Rouget de Lisle morts pour la France » à Bussy-en-Othe (Yonne), sur une stèle commémorative à Anglus (Haute-Marne) et sur le monument des déportés et fusillés de l’Yonne à Auxerre. Il fut décoré de la Médaille militaire et de la Croix de guerre et obtint la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201635, notice DE TARDY DE MONTRAVEL Georges Emmanuel par Joël Drogland, version mise en ligne le 11 avril 2018, dernière modification le 12 avril 2018.

Par Joël Drogland

SOURCES : CDrom AERI-ARORY La Résistance dans l’Yonne, 2004 (Drogland Joël, notice « La 2e compagnie FTP Rouget de Lisle » et Gand Frédéric, notice « La libération de Tonnerre, 25-29 août 1944 »). —Mémorial GenWeb.

Version imprimable Signaler un complément