PIVETEAU Jean, Charles

Par Dominique Tantin

Né le 10 novembre 1923 à Chartres (Eure-et-Loir), mort en action le 1er septembre 1944 à Ruffec (Charente) ; résistant du maquis Foch de l’Armée secrète (AS).

Jean-François Piveteau, vraisemblablement réfractaire au STO compte-tenu de son âge, fut l’un des trois derniers maquisards, avec Bernard Lavaux* et Antoine Vergnaud*, à trouver la mort à la veille de la libération du département de la Charente.
Depuis l’ordre de repli général donné par l’OKW le 19 août 1944, les troupes allemandes du sud-ouest faisaient mouvement, soit vers les poches de l’Atlantique, soit vers le nord-est (colonne Elster) afin d’échapper à l’encerclement résultant de la percée des Alliés en Normandie et de leur progression rapide vers l’est où elles devaient faire leur jonction avec les forces débarquées en Provence et remontant rapidement le couloir rhodanien.
Des combats d’arrière-garde furent menés en Charente afin de protéger le repli de la colonne Elster vers Poitiers. Ce fut le cas sur la RN 10 au nord de Ruffec, ville libérée le 1er septembre dans la soirée par un groupe du maquis Foch (AS) venant de Nanteuil et commandé par René Pinaud.
Dans la nuit, un détachement d’un régiment de sécurité de la Wehrmacht attaqua les maquisards en position au nord de l’agglomération. Des maquisards en sentinelle furent mitraillés, et, après une accalmie, les tirs reprirent au petit matin avant que les Allemands ne se retirent définitivement du département.
Jean-François Piveteau fut donc l’un trois maquisards victimes de cet ultime combat en terre de Charente.
Il obtint la mention Mort pour la France. Son nom est inscrit à Ruffec sur le monument commémoratif 1939-1945.
Notice provisoire. Si vous disposez d’informations sur ce résistant, merci de contacter le Maitron des Fusillés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201638, notice PIVETEAU Jean, Charles par Dominique Tantin, version mise en ligne le 11 avril 2018, dernière modification le 11 avril 2018.

Par Dominique Tantin

SOURCES : SHD-AVCC Caen, AC 21 P 133620 (à consulter). — SHD-Vincennes, GR 16 P 480724 (à consulter). — Guy Hontarrède, La Charente dans la Seconde Guerre mondiale, Dictionnaire historique, Saintes, Le Croît vif, 2004, p. 209. — CD-Rom La Résistance en Charente, AERI, 2005. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément