AUDEBERT Claude, François, René

Par Jacques Girault

Né le 6 février 1898 à Chavagnac (Cantal) ; instituteur ; militant du SNI ; résistant.

Fils de Félix Audebert et d’Elise Meynel, instituteurs, Claude Audebert entra à l’École normale d’instituteurs d’Aurillac (Cantal) en 1915. Mobilisé en avril 1917, il fut gravement blessé, le 28 mai 1918 au front (amputation d’une jambe). Prisonnier, libéré en janvier 1919, pensionné à 80 %, il réintégra l’ENI et termina sa scolarité en avril 1919. Il se maria le 17 août 1920 à Aurillac (Cantal), avec Marie Picarougne, institutrice (1898-1971), ancienne normalienne, fille d’un charron. 

Titularisé en 1920 à Saint-Julien de Toursac, ils furent nommés à Chaudes-Aigues (1920-1929), puis à Pers par Le Rouget, où, secrétaire de mairie, il termina sa carrière en 1953. Il fut actif dans un mouvement d’anciens combattants et de victimes de la guerre. Audebert, membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs depuis 1945, était le correspondant de L’Ecole libératrice en 1950. Son épouse était aussi syndiquée.

Claude Audebert, en janvier 1943, rejoignit le réseau "Action R 4" comme aspirant, agent P1. Il fut homologué en 1947 comme ayant appartenu aux Forces françaises combattantes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201663, notice AUDEBERT Claude, François, René par Jacques Girault, version mise en ligne le 12 avril 2018, dernière modification le 21 septembre 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Cantal (Bernard Moissinac), 1 R 1740, 9 W 49 et 50. — SHD, Vincennes GR 16 P 21774. — Presse syndicale. — Note d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément