CLÉRET Philibert

Par Yves Le Maner

Né le 26 août 1897 à Agny (Pas-de-Calais), mort en déportation le 10 mars 1943 au camp de Buchenwald ; employé des PTT ; militant syndicaliste et socialiste du Pas-de-Calais.

Contrôleur des PTT à Arras (Pas-de-Calais), frère d’Oscar Cléret, Philibert Cléret devint, dès son adolescence, un militant syndicaliste et socialiste. Secrétaire de la section socialiste d’Agny, sa commune natale, secrétaire de la Fédération postale confédérée du Pas-de-Calais il fut également secrétaire de l’Union locale des syndicats d’Arras, CGT, puis CGT réunifiée, et ce jusqu’en 1939. Membre du bureau de l’Union départementale des syndicats, il appartint également pendant tout l’entre-deux-guerres à la commission exécutive de la Fédération socialiste du Pas-de-Calais qu’il représenta aux élections législatives de 1936 dans la 2e circonscription d’Arras.

Conseiller municipal d’Agny depuis 1929, il en devint maire en 1934, mandat qu’il conserva jusqu’à sa destitution en 1940. Pendant l’Occupation, il fut, avec André Pantigny* le fondateur du Comité d’action socialiste clandestin d’Arras. Il participa activement à la Résistance civile (distribution de tracts et de journaux, etc.) et paramilitaire (renseignement, réseaux d’évasion de parachutistes) et devint responsable départemental du service des postes à l’OCM. Il se chargea, du fait de son métier, de la répartition des postes de radio clandestine. Arrêté une première fois, puis relâché faute de preuves, il refusa de quitter la région arrageoise malgré le danger. Il fut arrêté une seconde fois par la GFP, interné à Saint-Nicoise, à Loos, puis déporté en Allemagne, à Sachsenhanser d’abord, puis à Buchenwald où il mourut de la dysenterie le 10 mars 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article20171, notice CLÉRET Philibert par Yves Le Maner, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 29 octobre 2010.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 182, M 5221 et M 5304. — L’Espoir, mai 1945. — Renseignements fournis par la mairie d’Agny.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément