AIX Alphonsine, Marcelle

Par Daniel Grason

Née le 29 avril 1918 à Paris (XIVe arr.), morte le 13 février 1987 à Ballainvilliers (Essonne) ; résistante ; déportée à Ravensbrück (Allemagne).

Fille naturelle de Marie Fagot, journalière, Alphonsine fut reconnue par André Aix le 28 mai 1923. Elle s’était mariée le 29 juin 1923 à Paris (XIXe arr.) avec Pierre Alexandre Adam dont elle divorça en février 1942. Vivant 3 rue de l’Ourcq, elle était place de la Nation (XIIe arr.) le 8 octobre 1942, la bombe qu’elle transportait explosa dans ses mains vers 19 heures. Des gardiens de la paix l’emmenèrent à l’hôpital Saint-Antoine où elle reçut des soins.
Deux inspecteurs de la BS2 l’emmenèrent dans les locaux des Brigades spéciales à la Préfecture de police où elle a été interrogée, puis livrée aux allemands.
Le 28 avril 1943 elle était dans le convoi de 216 femmes au départ de Compiègne, elles arrivèrent le 30 avril à Ravensbrück (Allemagne). Matricule 19309, Alphonsine Aix survécut aux épreuves, elle a été libérée le 30 avril 1945. Elle fut homologuée Déportée, internée, résistante (DIR), au titre des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI).
Alphonsine Aix se remaria le 6 octobre 1951 à Paris (XXe arr.) avec Manuel Bercoff

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201982, notice AIX Alphonsine, Marcelle par Daniel Grason, version mise en ligne le 6 juin 2018, dernière modification le 19 août 2021.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. 77W 5367. – Bureau Résistance GR 16 P 5378. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément