QUÉLEN Lucien, Marie

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 21 novembre 1923 à Plussulien (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; tué au cours d’une mission le 26 juin 1944 à Peumerit-Quintin (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; FTP.

Fils de François Quélen et de Jacquotte Galliot, Lucien Quélen, célibataire, demeurait à Plussulien.
Du 6 au 10 juin 1944, une centaine de parachutistes, commandos français du 4e SAS, furent impliqués dans l’opération Samwest dans la zone de Duault (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor). Voici le récit d’un témoin habitant les lieux : « Le 26 juin 1944, vers 16h45, à La Croix-Tasset en Peumerit-Quintin, plusieurs militaires allemands se sont postés derrière les talus, quinze minutes plus tard, trois voitures sont arrivées de la direction de Peumerit-Quintin, et aussitôt j’ai entendu des coups de feu, puis j’ai vu des jeunes gens sortir des voitures arrêtées et se sauver à travers champs. Quelques instants plus tard les militaires allemands ont débouché de leur embuscade et sont venus me demander de sortir pour nettoyer une des voitures dans laquelle venaient d’être tués trois jeunes gens qui gisaient à terre. Cette opération terminée les militaires allemands ont déposé les trois corps dans mon champ et m’ont demandé d’aller avertir le maire de la commune ».
Le groupe de FTP effectuait une mission de transport d’armes provenant de la forêt de Duault à bord de trois véhicules. Le groupe tomba dans une embuscade tendue par des militaires allemands dissimulés derrière un talus à la Croix-Tasset en Peumerit-Quintin (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor). Les FTP qui furent pris sous le feu intense de l’ennemi tentèrent de s’échapper. Trois membres du groupe de FTP furent tués : François Lagadec, Pierre Turpin et Lucien Quélen. Ils portaient des traces de balles à différents parties du corps et deux d’entre eux avaient le crâne fracassé. Ils portaient des traces de balles à différents parties du corps et deux d’entre eux avaient le crâne fracassé.
Lucien Quélen avait 21 ans. Son nom figure sur Le monument de Kerhamon en Duault.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202036, notice QUÉLEN Lucien, Marie par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 6 juillet 2018, dernière modification le 29 janvier 2021.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément