CABROL Cécile, Albertine (née Delmas)

Par Alain Martinot

Née le 11 juin1898 à Narbonne (Aude), massacrée le 14 juin1944 à Aubenas (Ardèche).

Ses parents furent négociants à Narbonne. Mariée à Henri Cabrol, elle habita Avignon (Vaucluse) mais fut repliée à Vals-les-Bains (Ardèche ).

Le 14 juin de bonne heure, une camionnette conduite par Monsieur Jullian, dans laquelle prirent place Cécile Cabrol et Laurent Gibello, agent de chancellerie au commissariat régional militaire d’Avignon, quitta Vals-les-Bains en direction de Viviers, Avignon. Vers 6h15 le véhicule de passa devant la porte d’entrée de l’hospice de Boisvignal (Aubenas) alors utilisé comme hôpital par les Allemands lorsqu’un peu au-delà 2 rafales de mitraillette furent tirées sur la camionnette par des soldats ennemis postés sur l’aile droite de l’hôpital. Une balle atteignit à la tête de Cécile Cabrol qui succomba peu après à l’hôpital d’Aubenas.

En réalité, la route sur laquelle s’engagea l’automobile fut interdite à la circulation depuis le 13 juin, en prévision du départ des allemands présents à Boisvignal. Toutefois ni panneau ni barrage n’en interdisaient l’accès.

La mention « Mort pour la France » a été attribuée à Cécile Cabrol le 3 juillet 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202274, notice CABROL Cécile, Albertine (née Delmas) par Alain Martinot, version mise en ligne le 25 avril 2018, dernière modification le 25 avril 2018.

Par Alain Martinot

SOURCES : Mémorial de l’oppression.— État civil Aubenas

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément