LE COQ Yves

Par Alain Prigent, Serge Tilly, Françoise Le Pape

Né le 5 août 1926 à Plouézec (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) ; tué au combat le 18 juillet 1944 à Trévérec (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) ; célibataire ; marin ; FTP.

Fils de Gabriel Le Coq marin de commerce et d’Yvonne Pierre, institutrice demeurant à Kervor en Plouézec. Yves Le Coq demeurait chez ses parents.
Le 18 juillet 1944, vers 7h30, des éléments d’une division allemande spécialisée dans la chasse aux maquis opérèrent à Trévérec. Des escarmouches eurent lieu entre ces éléments et des groupes de résistants, il n’y eu aucune victime parmi les patriotes. Une vingtaine de maquisards échappèrent à l’encerclement du maquis de Coat-Lan à la limite de Pommerit-le-Vicomte (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) et de Le Merzer (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor).
Le même jour, toujours à Trévérec dans la vallée du Leff entre les moulins Boclé et Le Bévillon les patriotes vinrent pour intercepter des armes parachutées. Dans la soirée, sur dénonciation, 23 camions chargés d’environ 500 militaires allemands se rangèrent dans la rue de l’école de Trévérec, ils se dirigèrent aussitôt vers la vallée. Plusieurs maquisards furent encerclés à Penhoat en Trévérec. Après un combat désespéré, les FTP décrochèrent et se replièrent dans la vallée du Leff. Sept d’entre-eux furent tués Yves Dénès, Albert Émeury, Eugène Le Bonniec, Yves Le Coq, André Le Guyader, Yves Le Quellec et André Lorgeré. Les pertes ennemies ne purent être évaluées mais le sang versé sur la route après le passage de leurs véhicules laissa penser qu’elles furent lourdes. Dans les alentours, cinq croix en granite marquent les différents emplacements où furent tués les sept résistants.
Yves Le Coq avait 18 ans, son nom figure sur La Croix d’Yves Le Coq, au Droël en Trévérec et sur Le monument des sept FTP, Le Penhoat en Trévérec.
Yves Le Coq est inhumé au cimetière de Plouézec, une rue de Plouézec porte son nom.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202312, notice LE COQ Yves par Alain Prigent, Serge Tilly, Françoise Le Pape, version mise en ligne le 8 juillet 2018, dernière modification le 31 janvier 2021.

Par Alain Prigent, Serge Tilly, Françoise Le Pape

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005). Famille d’Yves Le Coq.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément