BOISSET Gaston

Par Claude Delasselle

Né le 1er octobre 1922 à Poilly-sur-Tholon (Yonne), tué le 25 juin 1944 à Bleury, hameau de Poilly-sur-Tholon ; civil non résistant.

PLaque de Bleury
PLaque de Bleury

Le 25 juin 1944 au matin, une troupe importante de soldats allemands venant de Montargis et d’Auxerre avait lancé une vaste opération en direction des maquis de la région de Charny (Yonne). Mais les résistants du réseau Jean-Marie Buckmaster avaient réussi à se disperser à temps et l’opération avait échoué.
Dans l’après-midi, une partie des troupes allemandes revenait sur Auxerre. Au carrefour de Bleury, hameau de Poilly-sur-Tholon, à l’intersection des routes départementales D 89 et D219, une auto s’arrêta et plusieurs soldats allemands, mitraillette à la main, firent irruption dans un café situé à proximité du carrefour, où une dizaine de jeunes de la région étaient en train de discuter et de jouer au billard. Les soldats paraissaient très excités, ivres selon les témoins. L’un d’entre eux braqua sa mitraillette sur les jeunes et leur donna l’ordre de sortir du côté de la route et de présenter leurs papiers d’identité. Un des jeunes, Gaston Boisset, prit sans doute peur et s’élança pour sortir par la porte donnant accès à la cour intérieure, occasionnant une bousculade parmi ses camarades. Le soldat tira une rafale de mitraillette, tuant sur le coup Gaston Boisset. Eugène Boucard, 16 ans, blessé et tombé au sol sans connaissance, fut achevé d’une balle dans la nuque par le même soldat. Serge Magny, qui venait d’avoir 16 ans, blessé grièvement lui aussi, eut la force d’expliquer au soldat qu’il avait été bousculé et n’avait pas eu l’intention de fuir. Le soldat allemand expliqua aux jeunes, terrifiés, que tout homme qui s’enfuyait était un « terroriste » puis repartit avec ses camarades en direction d’Auxerre. Serge Magny, transporté à l’hôpital d’Auxerre, y décéda deux jours plus tard. Aucun de ces trois jeunes n’appartenait à la Résistance.
Le nom de Gaston Boisset figure, avec celui de ses deux camarades, sur une plaque apposée sur le mur du café où eut lieu le drame. Il figure également sur le monument aux morts de Poilly-sur-Tholon, sur le monument commémoratif à la mémoire des morts de la guerre 1939-1945 édifié au carrefour de Bleury et enfin sur le monument des déportés et fusillés de l’Yonne à Auxerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202324, notice BOISSET Gaston par Claude Delasselle, version mise en ligne le 26 avril 2018, dernière modification le 26 avril 2018.

Par Claude Delasselle

PLaque de Bleury
PLaque de Bleury

SOURCES : Bailly Robert, La Croix de Saint-André, Éd. ANACR-Yonne, 1983, page 210. CDrom La Résistance dans l’Yonne, AERI-ARORY, 2004 (Delasselle Claude et Roblin Thierry, notice « 25 juin 1944 : trois jeunes gens tués par les Allemands à Bleury »). — Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément