LORGERÉ Jean

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 30 octobre 1925 à Guingamp (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; tué au cours de la Libération de Lézardrieux (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) le 15 août 1944 ; lieutenant FFI ; issu des FTP du maquis de Plouisy.

Fils d’Emile, Georges, Marie Lorgeré, clerc de notaire et de Jeanne Jégou.
Jean Lorgeré demeurait chez ses parents 34 rue deL’Yser à Guingamp, il fut l’un des responsables du maquis de Plouisy (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor).
Le 15 août 1944, lors des combats pour la Libération du secteur de Lézardrieux, alors que leur groupe progressait vers la pointe de L’Armor une tentative de médiation fut tentée par Jeannette Le Guen, Jean Lorgeré et le Sergent russe Gregory pour obtenir la reddition d’un détachement allemand de Lézardrieux. Les Allemands les laissèrent approcher puis ouvrirent le feu. Seule Jeannette Le Guen échappa à la mort, mais des balles passèrent dans ses cheveux et brisèrent la hampe du drapeau blanc qu’elle tenait à bout de bras. Gregory et Jean Lorgeré furent tués.
Jean Lorgeré avait 19 ans, son nom figure sur La stèle des deux patriotes « maison Georges Brassens » en Lézardrieux ; sur La Plaque du Stade Charles De Blois, rue du Maréchal Joffre en Guingamp et sur Le Monument de la Résistance, carrefour de la Résistance en Plouisy.
La tante de Jean Lorgeré, Isabelle Lorgeré, épouse Duchemin fut déportée en camp de concentration en Allemagne.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202379, notice LORGERÉ Jean par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 14 juillet 2018, dernière modification le 17 février 2021.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément