PETIT Maurice [Pseudonyme : Cardine]

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 11 juin 1908 à Paris (4e arr.), mort le 12 février 1992 à Eyzies-de-Tayac-Sireuil (Dordogne). Typographe puis maître imprimeur, résistant, déporté.

Fils de Louis Petit, employé de commerce, et de Marguerite Cardinne, Maurice Petit a fait deux année d’école professionnelle à Saint-Maur-des-Fossés, après son certificat d’études primaires.
Devenu typographe puis linotypiste, il a travaillé de 1921 à 1933 chez Carbonne, puis de 1933 à 1940 chez Desfossés-Néogravure. Il a été syndiqué à la Fédération française des travailleurs du livre (CGT). Il a effectué son service militaire de novembre 1928 à avril 1930.
Il fut mobilisé de septembre 1939 à août 1940. Il fut décoré de la croix de guerre. Il reprit son poste à Néogravure.
En septembre 1940, en liaison avec Fernand Lyautey, Marcel Champeil et Renée Schneider, il entra dans la Résistance en commençant par imprimer des tracts à Desfossés-Néogravure et fabriquer des faux documents. Puis, il devint un des fondateurs du Bataillon de la Mort, avec Albert Dubois, et le cofondateur et imprimeur du journal clandestin 14 Juillet, paru début 1941, rebaptisé le Coq enchaîné. Il a également imprimé le décret 366 en juin 1942. Il poursuivit aussi son activité de faussaire. Au départ, il travailla avec des confrères à Desfossés-Néogravure, puis organisa une imprimerie dans un local au 23 rue Rodier à Paris (9e arr.). De plus, il joua un rôle en matière de renseignements et de fourniture d’armes.
Il fut arrêté le 10 septembre 1942. Le 24 mars 1943, il fut déporté à Gusen, Kommando de Mathausen. Il a été rapatrié le 21 mai 1945.
En octobre 1945, il acheta l’atelier du 23 rue Rodier, à Paris (9e arr.), en association avec Camille Rousseau, l’imprimerie prenant la raison sociale "Petit et Rousseau".
En 1949, il était président de l’Association des artistes déportés et prisonniers de guerre français .
Il a été décoré de la Légion d’honneur.
Maurice Petit s’est marié quatre fois : avec Lucienne Romans le 11 juin 1939 à Paris (1er arr.) ; avec Andrée Moussan le 2 septembre 1940 à Paris (1er arr .) ; avec Marcelle Favet le 12 décembre 1964 à Paris (9e arr.) ; avec Simone Hélène Waroquier le 5 août 1980 à Eyzies-de-Tayac-Sireuil (Dordogne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202455, notice PETIT Maurice [Pseudonyme : Cardine] par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 28 avril 2018, dernière modification le 1er octobre 2020.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : Arch. Nat. 72 AJ 37. - Arch. PPo 77 W 3523-341473. - SHD GR 16 P 471704. – Acte de naissance, Paris. - CRR-IDF. La Résistance en Ile-de-France. AERI, 2004 [CD-Rom]. - Paul Chauvet Paul Chauvet. La Résistance chez les fils de Gutenberg dans la Deuxième Guerre mondiale. Paris : à compte d’auteur, 1979, p. 108-111.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément