BARTHOMEUF Jean-Baptiste [Pseudonyme dans la Résistance : FILOU]

Par Eric Panthou

Né le 30 octobre 1913 à Langeac (Haute-Loire), tué le 10 juin 1944 à Pinols (Haute-Loire) ; manoeuvre en maçonnerie ; résistant membre du Corps franc des Truands.

Jean-Baptiste Barthomeuf est le fils d’Adrien et d’Angèle, née Deberle. Célibataire, il était manoeuvre chez le maçon Roux à Langeac. Il habitait 17 rue du Collège à Langeac (Haute-Loire).
Il rejoignit le Corps franc des Truands sous les ordres du commandant Mazuel alias Judex. Ce Corps franc agissait dans le Cantal, La Haute-Loire et le Puy-de-Dôme, rattaché à l’Armée Secrète.
C’est à l’occasion des combats du Mont-Mouchet, à l’appel d’Émile Coulaudon, chef des Mouvements Unis de la Résistance, qu’un groupe de vingts membres des Truands furent tués le 10 juin 1944 au Quatre Routes à Pinols (Haute-Loire). Jean-Baptiste Barthomeuf, alias Filou fait partie des victimes. Il avait le grade de sergent.

Il a été reconnu "Mort pour la France", tué au combat, homologué FFI pour la période du 1er mai au 10 juin 1944. Il a reçu à titre posthume la carte de Combattant volontaire de la Résistance en novembre 1955.

Son nom figure sur le monument en mémoire des "Truands" tués aux "Quatre routes", commune de Pinols.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202492, notice BARTHOMEUF Jean-Baptiste [Pseudonyme dans la Résistance : FILOU] par Eric Panthou, version mise en ligne le 29 avril 2018, dernière modification le 15 février 2021.

Par Eric Panthou

Source : AVCC Caen, AC 21 P 14912, dossier de Jean-Baptiste Barthomeuf (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 36103, dossier de résistant de Jean-Baptiste Barthomeuf (nc). — Arch. dép. de la Haute-Loire, dossier demande de la carte de Combattant volontaire de la résistance pour Jean-Baptiste Barthomeuf (communiqué par Roger Maurin). — Patrice Provenchère, Le Corps franc des Truands. La Résistance en Auvergne (Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme), Polignac, éditions du Roure, 2010. — Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983. — MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément