LONGTAIN Hubert.

Par Freddy Joris

Verviers (pr. Liège, arr. Verviers), 29 octobre 1863 – Verviers, 1951. Enseignant dans une école communale, militant du Parti ouvrier libéral, collaborateur de la presse libérale à Verviers.

Instituteur communal, Hubert Longtain fonde à la fin de 1896 un bimensuel d’éducation populaire, Notre Journal. Quatre ans plus tard, il préside un Cercle des ouvriers libéraux, section verviétoise d’un Parti ouvrier libéral qui prône des réformes sociales dans le cadre du système capitaliste. Celui-ci a été fondé le 25 décembre 1897 par les représentants d’une cinquantaine de mutualités, coopératives, syndicats et autres organismes ouvriers de tendance libérale. Une des rares figures marquantes de ce mouvement libéral sera le malinois Victor Heymans, président de la Fédération nationale des syndicats libéraux, ancêtre de la CGSLB - Centrale générale des syndicats libéraux de Belgique.

Hubert Longtain est le principal rédacteur du journal L’Avant-garde, hebdomadaire du Cercle des ouvriers libéraux verviétois qui voit le jour le 1er janvier 1900 mais doit cesser de paraître deux mois plus tard déjà pour avoir critiqué l’échevin (libéral) de l’Instruction publique. Le Cercle lui-même ne survit pas aux élections législatives de 1900. Longtain semble « rentrer dans le rang ». Il deviendra directeur des écoles communales.

Chanteur amateur, Hubert Longrain dirigera deux chorales verviétoises et se produira à plusieurs reprises à Verviers jusqu’en 1920.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202601, notice LONGTAIN Hubert. par Freddy Joris, version mise en ligne le 3 mai 2018, dernière modification le 6 janvier 2020.

Par Freddy Joris

SOURCES : JORIS F., La presse verviétoise de 1850 à 1914, Louvain-Paris, 1982 – VERDEBOUT L., Correspondance de Guillaume Lekeu, Liège, Mardaga, 1993 − Histoire du libéralisme social, Bruxelles, CGSLB, 2008.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément