WARNOTTE Edmond.

Par Jean Neuville

Né à Hodimont (aujourd’hui commune de Verviers, prov. Liège, arr. Verviers) en 1847. Ouvrier textile, militant de la Première Internationale puis du Parti ouvrier belge.

Tisserand-tailleur de limes, Edmond Warnotte, qui habite sur le boulevard de Gérardchamps à Verviers, rejoint sans doute les Francs-ouvriers lors de leur création par Pierre Fluche, Frédéric-Joseph Thiry à la fin de 1867. Comme bien d’autres militants, il s’investit aussi dans d’autres groupes puisqu’il représente le groupe, Le Droit, au Congrès belge extraordinaire de l’Association internationale des travailleurs (AIT) du 30 octobre 1870. Warnotte préside le Congrès belge semestriel du 28 juin 1871. Il participe assidûment aux Réunions ouvrières organisées par les divers groupes verviétois de l’Internationale de 1870-1871, dont la Fédération de la vallée de la Vesdre. Il s’y signale par des idées très radicales. Le 20 avril 1873, il signe, au nom du comité organisateur un tract annonçant la tenue de meetings les 20 et 27 avril dans tous les locaux abritant des sections belges de l’Internationale. Ce tract est, selon de le commissaire de police, distribué dans tous les ateliers de Verviers.

Parti à Couillet (aujourd’hui commune de Charleroi, pr. Hainaut, arr. Charleroi) après avril 1873, Edmond Warnotte poursuit ses activités militantes et représente Charleroi à d’autres Congrès belges de l’AIT. Rentré à Verviers, il y prend part au dernier Congrès international de l’AIT en septembre 1877, où il se dit déçu du manque d’ardeur révolutionnaire des travailleurs : « les masses sont immensément bêtes, on ne cherche qu’à améliorer un peu le salaire ». C’est pourtant lui qui, rallié au Parti ouvrier belge (POB) une dizaine d’années plus tard, tentera en vain de prêcher le calme aux ouvriers liégeois lors du déclenchement des grèves du 18 mars 1886.

Par la suite, Edmond Warnotte est signalé comme orateur dans des meetings socialistes en 1886 et 1889.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202677, notice WARNOTTE Edmond. par Jean Neuville, version mise en ligne le 4 mai 2018, dernière modification le 13 décembre 2019.

Par Jean Neuville

SOURCES : WOUTERS H., Documenten betreffende der arbeidersbeweging ten tojde van de Ie Internationale, deel I, Leuven-Paris, 1970 (Cahiers du Centre interuniversitaire d’histoire contemporaine, 60) − JORIS F., Pierre Fluche et le mouvement ouvrier verviétois sous Léopold II, Tubize-Bruxelles, 1997.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément