QUATREVILLE Julien, Eugène, Jean, Marie

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 3 octobre 1925 à Taupont (Morbihan), exécuté sommairement le 14 juin 1944 à Ploërmel (Morbihan) ; cultivateur ; FFI ; homologué RIF et DIR.

Julien Quatreville
Julien Quatreville
SOURCE : René Le Guénic,
Morbihan, Mémorial de la Résistance

Julien Quatreville était le fils de Julien Marie Quatreville, décédé, et d’Eugénie Anna Marie Tregouët, cultivatrice au Vau Follo en Taupont (Morbihan). Célibataire, il était domicilié chez sa mère qui exploitait la ferme familiale avec son aide et celle d’un ouvrier agricole, Pierre Sassier.

Au printemps 1944, Eugénie Quatreville ravitailla un groupe de résistants et Amad Basmir-ud-Din, sujet britannique d’origine indienne prisonnier de guerre évadé, qui s’étaient réfugiés dans une maison abandonnée à proximité de sa ferme. Le 12 juin 1944, le groupe de résistants gagna le camp de Saint-Marcel (Morbihan), où les parachutistes du 2e Régiment de chasseurs parachutistes (2e RCP) ou 4e SAS (Special Air Service) du commandant Bourgoin armaient et formaient les maquisards, des Forces françaises de l’intérieur (FFI). Leur camarade indien blessé était resté à Taupont où il fut hébergé et soigné au domicile d’Eugénie Quatreville.
Le 14 juin1944, à l’aube, renseignés par un dénonciateur, des soldats allemands firent irruption, fouillèrent la maison et découvrirent le soldat indien qui fut emmené à la Feldgendarmerie de Ploërmel avec Julien Quatreville et Pierre Sassier.
Quelques heures plus tard, les corps des deux jeunes hommes furent retrouvés, criblés de balles, près du pont de la Trinité, route de l’Étang à Ploërmel (Morbihan). Quant à Amad Basmir-ud-Din, épargné comme sujet britannique, il aurait réussi à s’évader à nouveau.

Julien Quatreville a obtenu la mention « Mort pour la France ». Il a été homologué FFI et RIF. Le titre d’Interné-résistant lui a été attribué à titre posthume, ainsi que la Médaille de la Résistance par décret du 127 décembre 1968, publié au JO du 17 janvier 1969.

Dans le Morbihan, les noms de Julien Quatreville et de Pierre Sassier sont inscrits sur la stèle élevée rue du Lac à Ploërmel, à proximité du lieu où leurs corps furent retrouvés. À Taupont, où une « Allée Sassier et Quatreville » a été inaugurée le 28 juin 2014, ils figurent sur le monument aux morts et sur la fresque 1939-1945 apposée à l’intérieur de l’église.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202712, notice QUATREVILLE Julien, Eugène, Jean, Marie par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 5 mai 2018, dernière modification le 27 août 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Julien Quatreville
Julien Quatreville
SOURCE : René Le Guénic,
Morbihan, Mémorial de la Résistance
Sur la stèle de la rue du Lac à Ploërmel
Sur la stèle de la rue du Lac à Ploërmel
Sur le monument aux morts de Taupont
Sur le monument aux morts de Taupont
Dans l'église de Taupont
Dans l’église de Taupont
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : SHD, Vincennes, GR 16 P 494436. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Morbihan, Mémorial de la Résistance (photo), Imprimerie Basse Bretagne, Quéven, 2013. — Mémorial GenWeb — Ouest-France, 3 juillet 2014. — " Maquis de Saint-Marcel-Témoignage d’Henri Sassier ", sur le site internet du centre d’études René-Nodot. — État civil, Taupont (acte de naissance et transcription de l’acte de décès) ; Ploërmel (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément