DEFRANCE

Par Pierre Baudrier

Sous-officier opposant à Louis-Philippe.

Ancien sous-officier dans la garde impériale, titulaire de la légion d’honneur, il était sous-officier dans les compagnies sédentaires sous Louis-Philippe. Une agitation parmi les ouvriers imprimeurs ayant entraîné la consignation des compagnies sédentaires, Defrance saisit l’occasion de plaider parmi ses camarades le refus d’intervenir contre les imprimeurs s’il le leur était ordonné. Il est condamné à 3 mois de prison et 300 francs d’amende et invité à changer désormais de comportement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202868, notice DEFRANCE par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 9 mai 2018, dernière modification le 18 mai 2018.

Par Pierre Baudrier

SOURCES : Gazette des Tribunaux, 5 octobre 1835, p. 1272, 2e col., 7/8 décembre 1835, p. 127, 3e col.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément