MORVAN Théophile, Marie

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 31 mars 1900 à Plourac’h (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; abattu le 3 juillet 1944 à Plougras (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; cultivateur ; civil.

Fils d’Hervé Morvan, laboureur, et de Philomène Cosquer, ménagère, Théo Morvan demeurait à Gren-Losquet en Plougras. Marié, il était père de trois enfants.
À Plougras, le 28 juillet 1944, à 14h30, il dînait avec sa famille quand des militaires allemands se présentèrent à son domicile. Après avoir présenté sa carte d’identité, ils lui ordonnèrent de sortir de la maison. Une fois sortis dans la cour, ils l’abattirent de trois balles de revolver dans la tête, il avait 44 ans.
Une autre personne de la commune fut tuée dans les mêmes circonstances : Marcel Le Coz.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article203458, notice MORVAN Théophile, Marie par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 16 juillet 2018, dernière modification le 5 septembre 2018.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément