PRIGENT Amédée

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 23 décembre 1921 à Servel (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), tué au combat le 23 mai 1944 à Tonquédec (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) ; agent d’assurances ; FTP ; commissaire aux opérations.

Fils de Jean, Marie Prigent, cultivateur et de Marie, Yvonne Graviou, cultivatrice, demeurant à Kerligonan en Servel.
Kerguiniou était le centre du dispositif de la Résistance sur le secteur de Lannion. Ce fut à cet endroit que le premier maquis de la région de Lannion s’installa sous la responsabilité de membres du Front National et des Francs Tireurs et Partisans Français début avril 1944.
Le secteur était sous la responsabilité de François Tassel, secondé par Marcel Diguerher. Il reçut un important lot d’armes en provenance du parachutage de Maël-Pestivien (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) du 3 mars 1944, armes acheminées et distribuées par les FTP de Loc-Envel (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor).
Le 23 mai 1944, dans l’après-midi, des Feldgendarmes venus de Plouaret (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) guidés par un jeune réfractaire arrêté le matin même se présentèrent à Kerguiniou en Ploubezre. À leur arrivée les Feldgendarmes tirèrent une rafale de mitraillette sur le FTP Yves Derriennic qui tentait de s’enfuir, il fut blessé, conduit à la maison d’arrêt de Lannion (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) où il fut soigné sommairement.
Un combat inégal s’engagea dans lequel deux autres FTP furent tués : Yves Le Cudennec et Amédée Prigent. Un autre FTP, Marcel Badet, resta caché dans la rivière attendant que les Allemands évacuent les lieux.
Yves Derriennic fut transféré à la Maison d’Arrêt de Guingamp (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor). Le 9 juillet 1944, il partit avec d’autres camarades à la Maison d’arrêt de Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor). Le 10 juillet 1944, il fut conduit en camion à Malaunay en Ploumagoar (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor), près de Guingamp avec seize autres résistants et civils où ils furent assassinés.
Amédée Prigent, agent d’assurance, avait 23 ans, son nom figure sur La stèle de Kerguiniou en Tonquédec.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article203472, notice PRIGENT Amédée par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 16 juillet 2018, dernière modification le 16 mars 2021.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément