LE GORREC Pierre, Guillaume, Marie

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 13 avril 1905 à Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), assassiné par les Nazis le 8 juillet 1944 à La Méaugon (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; forgeron des ponts-et-chaussées ; responsable FTP ; communiste PCF.

Son père Pierre Le Gorrec, sous-brigadier de police, épousa Anne Le Maillot, commerçante. Pierre, Guillaume Le Gorrec fut embauché comme forgeron aux ponts-et-chaussées au parc du Légué le 1er décembre 1926. Il se maria à Plérin le 30 avril 1927 avec Marie Fraboulet.
Responsable FTP à Saint-Brieuc, Pierre Le Gorrec, Pierre était un militant important du parti communiste clandestin. Selon le rapport rédigé après la libération de Saint-Brieuc par Max Le Bail*, responsable FFI, Le 7 juillet 1944, des troupes allemandes attaquèrent la ferme « Le Corguillé » en Plerneuf, appartenant à un membre du groupe FTP, Joseph Mordelet, et dans laquelle s’était arrêtée une partie du groupe pour y passer la nuit. Deux membres du groupe s’enfuirent par la fenêtre. Le Capitaine FTP Pierre Le Gorrec et quatre de ses camarades furent arrêtés. Les Allemands mirent alors le feu mis à la ferme. Torturé sauvagement, il fut assassiné le 8 juillet 1944 par les Allemands dans les locaux occupés par la Feldgendarmerie alors qu’il tentait de s’enfuir. Son corps fut ensuite transporté par les Allemands sur le territoire de La Méaugon et enfoui dans un champ de pommes de terre où il fut découvert le 11 juillet 1944 au lieu-dit la Côte-à-l’Oie par des voisins qui avaient vu agir les Allemands, le corps sera ramené chez ces voisins, puis enterré provisoirement par ceux-ci dans le cimetière de La Méaugon. Pierre Le Gorrec avait 39 ans.
Les obsèques officielles de Pierre le Gorrec ainsi que Jean Métairie, de l’Abbé Fleury, autres martyres de la Résistance, eurent lieu après la Libération le 23 Août 1944. Une rue de Saint-Brieuc porte son nom.
Le monument de Pierre Le Gorrec, Côte-à-l’oie, La Méaugon, La plaque Pierre Le Gorrec, 21 rue Pierre Le Gorrec en Saint-Brieuc et La plaque Pierre Le Gorrec, forge du parc de la direction départementale de l’Equipement, au port du Légué en Saint-Brieuc.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article203483, notice LE GORREC Pierre, Guillaume, Marie par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 16 juillet 2018, dernière modification le 5 septembre 2018.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément