MENC Louis, Félix

Par Jacques Girault

Né le 15 décembre 1882 à Gréoux (Alpes-de-Haute-Provence), mort le 5 juillet 1936 à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; droguiste ; militant socialiste SFIO ; conseiller municipal de La Seyne (Var).

Fils d’un facteur, Louis Menc état droguiste à La Seyne. Correspondant du Petit Provençal, candidat aux élections municipales complémentaires sur la liste du Parti socialiste SFIO, le 19 juin 1910, il obtint 925 voix sur 4 644 inscrits et fut élu le dimanche suivant avec 1 240 voix. Avec les autres élus socialistes, il démissionna le 23 avril 1912 . Le 5 mai 1912, candidat sur la liste « du Comité d’Union socialiste, républicaine et d’intérêt local », il réunit 272 voix sur 4 329 inscrits. Candidat socialiste SFIO pour le conseil d’arrondissement, il obtint, le 10 août 1913, 286 voix sur 5 668 inscrits. Il se retira en faveur du canddat radical-socialiste.
Après la guerre, en avril 1919, secrétaire provisoire de l’Amicale des Poilus de la ville, puis quelques mois après, vice-président de l’Union des Poilus, il devint correspondant du Petit Var. Il fut désigné comme commissaire-répartiteur par le conseil municipal socialiste en 1920 et en 1921.

Il était veuf quand il décéda.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article203683, notice MENC Louis, Félix par Jacques Girault, version mise en ligne le 22 mai 2018, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var : 2 M 6 22, 7 24 3, 28 4, 3 Z 2 9. — Arch. mun. La Seyne. — Presse locale. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément