DIVASKI Stanislas

Par Joël Drogland

Né le 8 septembre 1911 à Zaroszewice (Pologne), disparu le 13 juillet 1944 après son arrestation à Malay-le-Grand (Yonne) ; ouvrier agricole.

Plaque de Malay-le-Grand
Plaque de Malay-le-Grand

Marié, sans enfant, Stanislas Divaski était ouvrier agricole dans la ferme Schillinger à Malay-le-Grand, près de Sens (Yonne). Il fut arrêté par les Allemands, ainsi que deux autres ouvriers agricoles polonais du même village, Juljan Szarzynski* et Josef Trzasala*, à la suite d’événements qui s’étaient produits le matin dans un hameau du village, sans que rien ne prouve qu’il ait eu un lien avec ces événements.

Le 13 juillet 1944, très tôt le matin, les Allemands investirent la ferme de La Mattre, près des Fleuris, un hameau de Malay-le-Grand. Le fermier polonais Josef Wypychowski* avait été dénoncé pour avoir hébergé des déserteurs d’un contingent de l’armée allemande, stationné à Malay-le-Grand. Les deux déserteurs présents furent abattus, après que l’un d’eux ait blessé mortellement un soldat allemand. Josef Wypychowski était absent. Averti par sa fille aînée, il revint à son domicile où il fut arrêté. Toute sa famille avait pu se mettre à l’abri ; protégée par des voisins, elle fut épargnée. La ferme fut pillée puis incendiée.

D’après le procès-verbal de gendarmerie du 18 juillet1944, on reprochait à Stanislas Divaski, ainsi qu’aux deux autres ouvriers agricoles arrêtés, une complicité avec le fermier de la Mattre. Rien ne confirme ce fait. Il peut aussi s’agir d’une mesure de représailles (un soldat allemand a été tué) et parce qu’il était polonais. Les Allemands s’étaient renseignés auprès de la mairie pour cibler les arrestations.

Le nom de Stanislas Divaski ne figure pas sur le monument aux morts de Malay-le-Grand, alors que ceux des deux autres Polonais arrêtés y figurent et il n’a pas obtenu la mention « Mort pour la France », contrairement aux deux autres, sans doute parce que son épouse, qui était restée en Pologne, n’a jamais entamé de démarche à cet effet. Il figure sur la plaque commémorative posée à Malay-le-Grand, le 14 juillet 2014, mais une regrettable erreur, non encore corrigée à ce jour, a été commise en ce qui concerne son véritable nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article203717, notice DIVASKI Stanislas par Joël Drogland, version mise en ligne le 23 mai 2018, dernière modification le 11 décembre 2020.

Par Joël Drogland

Plaque de Malay-le-Grand
Plaque de Malay-le-Grand

SOURCES : Arch. Dép. Yonne, 1 W 152. — Didier Perrugot, "Le drame du 13 juillet 1944 à Malay-le-Grand", in Yonne-Mémoire 40/44, numéro 32, novembre 2014.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément