LIZÉE Émile

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 9 octobre 1878 à Angoulême (Charente), mort le 10 août 1952 à Soyaux (Charente), prote, directeur technique, président de la Fraternelle des Protes (1942-1948).

Fils de Jean Lizée, cafetier, et de Marie Blanchard, sans profession, Émile Lizée fit son apprentissage d’ouvrier du livre à Angoulême. Après son service militaire, il monta à Paris. En 1903, il fut employé par l’imprimerie Joseph Charles. En 1904, il fut embauché comme sous-prote chez Paul Dubreuil ; il passa prote en 1906 ; en 1920 il devint directeur technique et commercial de cette imprimerie. Il y resta jusqu’à sa retraite en 1949.
Il a fait la Première Guerre mondiale et fut blessé sévèrement.
En 1909, il fut admis à la Fraternelle des protes, où il fut membre de la commission des études, trésorier, puis vice-président. Après le décès d’Edmond Bienner en 1942, il devint président de la Fraternelle jusqu’en 1948.
_Il s’était marié le 5 mars 1904 à Paris (Ve arr.) avec Marthe Renaud, puis épousa en deuxièmes noces Marie Émilie Judrin le 14 octobre 1942 à Paris (XIXe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article203929, notice LIZÉE Émile par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 31 mai 2018, dernière modification le 31 mai 2018.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCE : « La Fraternelle en deuil de son président honoraire : Emile Lisée », Protos, n°13, octobre-décembre 1952, p. 20. — État civil d’Angoulème en ligne cote 1E239 - vue 102/146, vue 102.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément