LEFÈVRE Louise, Marguerite, épouse BRIMBEUF

Par Frédéric Stévenot

Née le 12 avril 1886 à Braye-en-Thiérache (Aisne), morte en déportation en février 1945 à Ravensbruck (All.) ; institutrice ; résistante

Fille de Paul Louis Denis Lefèvre, 29 ans, bourrelier, et d’Antonine Eugénie Pagnon, 29 ans, lingère, Louise Lefèvre épousa Amand Brimbeuf se maria à Louise, Marguerite Lefèvre, à Braye-en-Thiérache, le 18 octobre 1919.

Le couple s’établit le 18 décembre 1919 à La Capelle (Aisne), au n° 117 de la Grand Rue. Le 27 octobre 1921, il était à Erloy (Aisne). Il s’établit enfin à Vervins (Aisne), au n° 3 de Paris (dénommée Albert-Ier).

Membre d’un réseau de résistance, Amand Brimbeuf fut arrêté le 10 décembre 1943 et interné. Le 13, il fut tué dans sa cellule, et fut donné par les Allemands comme s’étant suicidé.

Louise Brimbeuf, institutrice, fut arrêtée et déportée par le convoi I 212 vers Ravensbrück, parti de Paris le 13 mai 1944 et arrivé le 18. Elle y disparut en février 1945 (selon la mention ordonnée par jugement du tribunal civil de Vervins, 26 juillet 1945). Le site de la Fondation pour la mémoire de la déportation ne comporte pas de données précises à ce sujet (matricule, etc.),

La rue où le couple habitait à Vervins porte aujourd’hui le nom d’Amand Brimbeuf, ainsi qu’une rue de Laon. Celui de son épouse fut attribué à une école, et figure sur le monument des Instituteurs de Laon.
Leur nom a été inscrit sur le monument aux morts de Vervins, et sur une plaque commémorative apposée à leur domicile.

Il ne semble pas que Louise Lefèvre ait été homologuée résistante, ni qu’elle ait fait l’objet d’un arrêté portant apposition de la mention « Mort en déportation » sur les actes et jugements déclaratifs de décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article203986, notice LEFÈVRE Louise, Marguerite, épouse BRIMBEUF par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 30 mai 2018, dernière modification le 19 novembre 2021.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES. Arch. dép. Aisne, 6 M 641/3 . — Site Internet : Généalogie Aisne. — État civil de Braye-en-Thiérache, 5 Mi 784.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément