CHALUMEAU Roland, Théodore, Henri

Par Michel Gorand

Né le 10 avril 1924 à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), mort 9 mars 2009 à Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence) ; ; secrétaire du syndicat des cheminots CFTC de Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) de 1950 à 1961 ; secrétaire du syndicat CFTC Maîtrise et cadres de Paris-Sud-Est (1963-1966) ; secrétaire général de l’Union fédérale des cadres CFDT (1976-1978).

René Chalumeau en 1978

Fils d’un chaudronnier et d’une couturière, Roland Chalumeau entra à la SNCF en mai 1945 comme auxiliaire manœuvre au dépôt de Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). Il devint employé stagiaire à partir du 1er janvier 1948 et se syndiqua à la CGT de 1945 à 1947, puis à la CFTC à partir de février 1948. Il adhéra également à l’Union de la gauche socialiste (UGS) dans les années 1950 puis au Parti socialiste unifié (PSU) jusqu’à 1975 : il était secrétaire de la section PSU de Montereau (Seine-et-Marne) vers 1963.
Il fut secrétaire du syndicat des cheminots CFTC de Rouen de 1950 à 1961, représentant au comité mixte du dépôt de Rouen, délégué du personnel de bureau et membre du conseil de l’Union Ouest. Il siégea par ailleurs aux bureaux d’Union locale de Rouen et d’Union départementale de la Seine-Inférieure dans la période 1950-1960. Reçu à l’examen de chef de groupe en 1953, il fut muté à Paris-Sud-Est au service VB, à Melun (Seine-et-Marne) en 1961, à Montereau en 1962, puis comme chef de groupe, dix ans après son examen en 1963, au service régional du Sud-Est.
À partir de 1950, il participait régulièrement aux congrès fédéraux et militait pour la déconfessionnalisation de la CFTC au sein du groupe « Reconstruction » et, pour les cheminots, au sein du groupe « Démocratie dans le mouvement ». Il participa en 1964 au congrès confédéral d’évolution de la CFTC en CFDT.
Il fut élu secrétaire du syndicat Maîtrise et cadres des cheminots CFTC de Paris-Sud-Est en 1963 et fut élu, après 1968, délégué du personnel pour le réseau Sud-Est. Il siégea à la commission de réforme des structures du Sud-Est dans les années 1971-1972, pour le suivi des mutations en province, lors de la création des nouvelles régions SNCF en 1972. Il fut délégué auprès du directeur général suite aux élections de mars 1975 et responsable national de la commission technique maîtrise et cadres « Administratifs ».
Permanent à la Fédération des cheminots CFDT à partir du 1er décembre 1975, il fut élu, jusqu’à la fin de son activité professionnelle, secrétaire général de l’Union fédérale des cadres (UFC). Il prit sa retraite en mai 1979 avec le titre d’inspecteur et s’installa à Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence). En 1983 il créa et fut secrétaire départemental puis président de l’Union interprofessionnelle des retraités des Alpes-de-Haute-Provence, et fut membre du conseil national de l’Union confédérale des retraités (UCR) de 1985 à 1997. Il représenta la CFDT au Comité départemental des retraités et personnes âgées (CODERPA-04) puis devint secrétaire adjoint de ce comité, participant à l’action de rénovation des maisons de retraites publiques du département.
Roland Chalumeau s’était marié en septembre 1946 à Rouen avec Denise Leseille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2041, notice CHALUMEAU Roland, Théodore, Henri par Michel Gorand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 22 septembre 2020.

Par Michel Gorand

René Chalumeau en 1978

SOURCES : Arch. CFDT. — Correspondances avec le militant, 1999 et 2002. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément