MABON Alexandre, Jean, François

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 9 août 1916 à Peillac (Morbihan), abattu le 4 août 1944 à Peillac ; cultivateur ; victime civile.

Le 3 août 1944, en fin d’après-midi, des soldats allemands battant en retraite traversèrent la commune de Peillac (Morbihan) venant de Redon (Ille-et-Vilaien) libéré le même jour par les troupes américaines. Un motocycliste allemand en panne de carburant s’arrêta devant un café du bourg. Un Polonais du nom de Palka et Alfred Rivière, courtier à Peillac, tentèrent de le convaincre d’abandonner sa moto et de se constituer prisonnier ou de déserter, et ils lui proposèrent de lui fournir des vêtements civils. Le soldat allemand arrêta un véhicule de la Wehrmacht qui arrivait de Redon et qui se dirigeait vers de Saint-Gravé, et il déclara à ses occupants qu’on avait tenté de lui voler sa moto. Les soldats allemands descendirent du véhicule et commencèrent à tirer sur les civils.
Alexandre Mabon, qui rentrait à la ferme de ses parents à la Douve en Peillac après avoir effectué des travaux dans les champs, fut abattu par un soldat allemand en moto se dirigeant vers Saint Vincent-sur-Oust (Morbihan). Grièvement blessé, il fut ramené chez ses parents, où il est décédé le 4 août 1944 à 4 heures du matin, comme l’atteste son acte de décès dressé le 4 août 1944 en mairie de Peillac.
Quatre autres civils furent abattus, Eugène Briand, Eugène Boucard, Hélène Couffin, épouse Hallier, et René Piguel.

Alexandre Mabon obtint la mention « Mort pour la France ».

Son nom est inscrit sur la plaque « 1939-1945 - Victimes civiles » du monument aux morts de Peillac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article204136, notice MABON Alexandre, Jean, François par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 6 juin 2018, dernière modification le 27 août 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Sur le monument aux morts de Peillac
Sur le monument aux morts de Peillac
« Victimes civiles
Peillac 3 août 1944 »

SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : Arch. Dép. Morbihan, 2 W 11 308, procès-verbal de la gendarmerie de Peillac, daté du 22 septembre 1944. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne, 1978. — État civil, Peillac (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément