MARCHAND René, Pierre

Par Dominique Tantin

Né le 29 octobre 1909 à Saint-Germer-de-Fly (Oise), exécuté sommairement le 22 juillet 1944 à Le Bastit (Lot) ; gendarme ; résistant au sein des FTP.

Stèle commémorative
Stèle commémorative
Crédit : MémorialGenWeb

Gendarme dans la 15e Légion bis de gendarmerie, René Marchand rejoignit la Résistance dans le département du Lot, intégrant la Compagnie Marcelle, de Gramat, formation à l’origine rattachée au Corps franc Pommiès de l’ORA, avant de rejoindre les FTP. Il figure sur la liste nominative des membres du 3e Bataillon Statique, secteur C, FTP du Lot.
Il trouva la mort le 22 juillet 1944 dans la commune de Le Bastit (Mémoire des Hommes indique Gramat). Il fut capturé par les Allemands avec Maxime Vatinel et les deux hommes furent exécutés.
Une stèle fut érigée à leur mémoire sur la route D 677 entre Le Bastit et Péchaud.
Homologué FFI, pour la période du 7 juin au 22 juillet 1944, et DIR, il obtint la mention Mort pour la France.
Son acte de décès n’a pas été trouvé à Le Bastit.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article204457, notice MARCHAND René, Pierre par Dominique Tantin, version mise en ligne le 18 juin 2018, dernière modification le 9 mai 2022.

Par Dominique Tantin

Stèle commémorative
Stèle commémorative
Crédit : MémorialGenWeb

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 81260 (à consulter). — SHD-Vincennes, GR 16 P 392082 (à consulter). — SHD, Vincennes, GR 19 P 46/32 FTPF : Compagnie Marcelle de Gramat. — SHD Vincennes, GR 19 P 46/35 3e Bataillon Statique, secteur C, FTP du Lot. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb. — Compléments Eric Panthou.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément