FÉLIX Georges, Maurice, Julien

Par Frédéric Stévenot

Né le 24 octobre 1919 à Besançon (Doubs) et exécuté sommairement le 5 septembre 1944 à Besançon (Doubs) ; résistant FFI.

Georges Félix était le fils de Julien Ernest Nicolas, industriel et de Marie Louise Adèle Hoffert, sans profession. Il se maria le 23 décembre 1943 à Berthenicourt (Aisne) avec Françoise Jeanne Marie Louise Millot. Il était domicilié 7 avenue Droz à Besançon et exerçait le métier d’ingénieur textile. Le 5 septembre, quatre résistants, Roger Boutonnet, Michel Pasquier, Georges Félix et René Zanchi, rentrant d’une mission de ravitaillement à la ferme de Rufille, furent arrêtés par un groupe d’Allemands en lisière de la forêt de Chailluz. Après un interrogatoire sommaire dans une ferme proche, la maison Jouffroy, ils furent exécutés à 13h30 au lieu-dit "Chailliez", à Besançon.
Il est inhumé dans le cimetière communal des Chaprais, à Besançon.

Le nom de Georges Félix-Millot figure sur une plaque commémorative apposée dans l’église de Berthenicourt (Aisne). On peut aussi le lire sur le monument aux morts et le monument de la Libération de Besançon (Doubs).

« Tué au combat », Georges Félix fut reconnu « mort pour la France » à titre militaire le 2 janvier 1945 (AC 21 P 183185). Il fut homologué au grade d’aspirant FFI (GR 16 P 220100).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article204458, notice FÉLIX Georges, Maurice, Julien par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 18 juin 2018, dernière modification le 15 septembre 2020.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES. SHD, dossiers adm. résistants. — Sites Internet : Généalogie Aisne ; Mémoire des hommes ; Mémorial GenWeb.— État civil (acte de décès).

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément