GOELLER Jules

Par Dominique Tantin

Né le 16 mai 1919 à Walschbronn (Moselle), mort en action le 20 août 1944 à Cognac (Charente) ; résistant de l’Armée secrète (AS).

Fils de Jean Goeller et de Marie née Kurt, Jules Goeller dut se réfugier en Charente, sans doute dès septembre 1939 puisque Walschbronn est une commune frontalière.
Engagé dans les FFI du maquis de Saint-André, il trouva la mort au pont Saint-Sulpice lors d’une embuscade tendue par les Allemands en protégeant la retraite de ses camarades.
Il repose au cimetière de Crouin à Cognac. Son nom est inscrit sur le monument aux Morts de cette commune et sur celui de sa commune natale.
Il obtint la mention Mort pour la France et fut décoré à titre posthume de la Croix de Guerre 1939-1945 avec étoile de bronze.


Si vous possédez des informations sur ce résistant, merci de contacter le Maitron des Fusillés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article204545, notice GOELLER Jules par Dominique Tantin, version mise en ligne le 22 juin 2018, dernière modification le 22 juin 2018.

Par Dominique Tantin

SOURCES : SHD-AVCC, Caen AC 21 P 193730 (à consulter). — SHD-Vincennes, GR 16 P 261157. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément