BESSEAT, Joseph, Auguste [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

Né le 8 janvier 1860 à La Sône (Isère) ; bourrelier ; anarchiste.

Joseph Besséat était établi comme bourrelier à son compte à Saint-Marcellin (Isère). En 1892, abonné à plusieurs publications anarchistes, il correspondait avec des compagnons de Lyon, Romans et Grenoble. Suite à l’arrestation le 22 avril 1892 d’un compagnon de Roanne préventivement à la manifestation du 1er mai, il fut arrêté le lendemain. La police saisit à son domicile plusieurs ballots de journaux et brochures anarchistes et de la correspondance avec les compagnons de Roanne.

Il fonda un groupe d’études sociales à Saint-Marcellin, composé de juit personnes, qui tenait une réunion hebdomadaire dans un café. Expulsé en raison du bruit qu’il y faisait, le groupe dut se dissoudre, faute de local. Besséat organisa aussi des conférences de Sébastien Faure dans sa ville.

En 1894, il semblait ne plus faire de propagande, de crainte de perdre sa clientèle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205031, notice BESSEAT, Joseph, Auguste [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, Marianne Enckell, version mise en ligne le 11 juillet 2018, dernière modification le 17 septembre 2020.

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

SOURCES : Le Père Peinard, 8 mai 1892. — Le Temps, 25 avril 1892. — Arch. Nat. F7/12507, BB 186449. — APpo BA 1499. — AD Isère 75 M, n° 23, cité in Jean-Paul Barthelemy, Les anarchistes dans le département de l’Isère de 1880 à 1914, UER d’histoire de Grenoble, 1971-1972.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément