CONANGLE Rodolphe, Charles, Maurice

Par Jacques Girault

Né le 18 janvier 1908 à Laverdure (département de Constantine, Algérie) ; instituteur puis professeur ; syndicaliste en Algérie.

Rodolphe Conangle entra à l’École normale d’instituteurs de Constantine en 1924. Il fut nommé instituteur à Tébessa (1927-1928) puis fut délégué aux cours complémentaires de Constantine (1929-1931) et de Bône (1931-1938) avant de l’être à l’école primaire supérieure de Bône. Déplacé d’office à l’école primaire supérieure, devenu collège moderne de Guelma à la fin de 1940, il y resta administrativement jusqu’en 1945. Il était marié avec une institutrice qui devint directrice d’école en 1959. Le couple eut quatre enfants.
Conangle avait effectué son service militaire à l’école de Saint-Maixent (Deux-Sèvres) de mai 1928 à mai 1929. Lieutenant, il participa à la campagne de France en 1939-1940, puis à la campagne de Tunisie (1942-1943).
À la Libération, Conangle, capitaine, chef régional du contrôle militaire des informations de Constantine, demanda réparation du préjudice subi pendant la guerre à la suite de son déplacement d’office. Il obtint le certificat d’aptitude au professorat des écoles normales et des collèges modernes en 1946 et fut nommé professeur d’histoire au collège de Constantine.
Conangle était alors le responsable du Syndicat national des collèges modernes pour l’académie d’Alger.
Conangle, après avoir réussi au certificat d’aptitude à l’inspection primaire, fut délégué dans les fonctions d’inspecteur primaire dans la région de Sétif à partir de mai 1948 avant de devenir l’adjoint de l’Inspecteur de l’académie de Constantine puis l’inspecteur primaire du secteur de Bône-Ouest en octobre 1955. À partir de 1956, il s’engagea dans les travaux d’initiative communale, enseignant le français en classe de Première au lycée de Bône en plus de son service.
Inscrit sur la liste d’aptitude aux fonctions d’inspecteur d’Académie, Conangle devint l’adjoint de l’inspecteur d’Académie en résidence à Orléansville en avril 1960. En juin 1962, il quitta l’Algérie et fut nommé inspecteur de l’Académie de Reims en résidence à Troyes (Aube). Il prit sa retraite en septembre 1965 et se retira à Ligny-en-Barrois (Meuse), puis à Montpellier (Hérault).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article20507, notice CONANGLE Rodolphe, Charles, Maurice par Jacques Girault, version mise en ligne le 18 février 2014, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Jacques Girault

SOURCE : Arch. Nat. : F17/28448.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément