MOULIA Joseph, Pierre

Né le 9 octobre 1899 à Puyo (Basses-Pyrénées) ; abattu le 13 juin 1944 à Barcelone-du-Gers (Landes) ; Capitaine des Gardes Mobiles en congé d’armistice ; résistant du groupement Ouest du Corps Franc Pommiès, Capitaine des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI)

Joseph Moulia était le fils de Baptiste Moulia et de Marie Magdeleine Gamare. Il était marié à Marie Louise Goaillard.

Le 13 juin 1944, un détachement allemand se dirige route du Houga, sur la route départementale 107. Ce convoi d’éclaireurs motocyclistes allemands abattit Joseph Moulia et Paul Fanlou avant de dissimuler les corps sous un petit pont situé à proximité.

Le nom de Joseph Mouila est gravé sur une stèle érigée en bordure de la D107 à Barcelonne-du-Gers (Gers), sur le mémorial du Corps franc Pommiès à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées) et sur le monument aux morts de la ville d’Aire-sur-Adour (Landes).

Le 28 février 1946 en vertu de la loi du 28 février 1922, Joseph Moulia fut déclaré « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205141, notice MOULIA Joseph, Pierre, version mise en ligne le 18 juillet 2018, dernière modification le 30 mars 2021.

SOURCES : Arch. CPRD, classeur 27 armoire 1.— G. Dupau et F. Campa, Résistance et déportation 1940-1944 dans les Landes par les stèles, les plaques et les monuments, éditions Gascogne, Orthez, 2004.— Corps Francs de la Libération, Historique de la Résistance à Aire-sur-l’Adour, décembre 1944.— Arch. mun d’Aire-sur-l’Adour, registre des décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément