BERTHELOM Pierre, « Fiston »

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 27 décembre 1917 à La Fôret Fouesnant (Finistère), tué le 5 août 1944, Pierre Berthelom fut tué en passant sur un pont miné, le Pont-Daoulas en Carhaix (Finistère) ; FTP.

Demeurait à Paule (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor), Pierre Berthelom fut un des responsables de la Compagnie FTP de Paule, Compagnie « Pierre Louis Menguy » Bataillon « Guy Moquet ».
Le 21 février 1944, Jean Le Jeune, responsable FTP sur le sud-ouest du département fut grièvement blessé à Lanvellec (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) par des gendarmes de la brigade de Plouaret (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor), livré aux Allemands il fut emprisonné dans l’hôpital de Lannion (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor). Le 8 mars 1944, 5 camarades de Jean Le Jeune vinrent l’exfiltrer avec succès, dans ce groupe figurait Pierre Berthelom.
Le 5 août 1944, Pierre Berthelom fut tué en passant sur un pont miné, le Pont-Daoulas en Carhaix (Finistère).
Pierre Berthelom avait 27 ans, son nom figure sur Le monument de la Déportation et de la Résistance, à La Pie en Paule.

Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205154, notice BERTHELOM Pierre, « Fiston » par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 19 juillet 2018, dernière modification le 3 septembre 2020.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor 2W236 – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944, Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n°10 (2004) et n°11 (2005).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément