LANZINI Riccardo (Richard, Carlos)

Par Antonio Bechelloni, Jean-Marie Guillon

Né le 4 novembre 1904 à Arona (Novara, Italie), tué le 10 août 1944 au Monêtier-les-Bains (Hautes-Alpes) ; maquisard de l’Armée secrète (AS) ; journalier agricole ; communiste ; volontaire en Espagne républicaine ; résistant.

Journalier agricole, communiste lorsqu’il quitta l’Italie pour la Suisse où il se trouvait en 1931. Volontaire des Brigade internationales en Espagne, Riccardo Lanzini fut mitrailleur dans la Brigade Garibaldi. Il prit part à la bataille de l’Èbre. En 1944, il était membre de l’important maquis d’Oisans, rattaché à l’AS. Ce maquis, basé en Isère, avait une forte composante coloniale et étrangère. Membre de son Groupe franc, Riccardo/Richard Lanzini à la lisière de l’Isère et des Hautes-Alpes le 10 août 1944 dans un accrochage avec le détachement de l’Ost-Legion envoyé dégager le col du Lautaret (Hautes-Alpes), alors qu’il tentait de faire sauter la charge d’explosifs placée à la sortie du tunnel du Rif Blanc vers le col. Les maquisards de Ventelon et des Terrasses (commune de La Grave) qui tenaient le tunnel furent repoussés. Ce détachement de la Wehrmacht, rattaché à la 157e division d’infanterie alpine et commandé vraisemblablement par le lieutenant Hass, était composé d’Asiatiques et venait d’opérer dans le Vercors. Il allait les jours suivants laisser une trace sanglante tout au long de son passage.
Lors d’une oraison funèbre prononcée à la mémoire de Lanzini le 1er septembre, le chef du maquis, Perrin, dit « Paradis », fit allusion à l’Italie fasciste qui l’avait exilé et à l’Espagne où il aurait tant désiré retourner au terme de la mission qui lui avait été confiée. Il fut inhumé (FFI Rang 1 17, tombe 15 avec la Mention : Mort pour la France) à la nécropole nationale La Doua, près de Villeurbanne (Rhône).
Le titre de « Mort pour la France » lui fut attribué. Une plaque commémorative rappelle son souvenir sur les lieux du combat. Son nom figure aussi sur le monument aux morts du Bourg d’Oisans (Isère) ainsi qu’au mémorial d’Oisans à Livet-et-Gavet (Isère).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205162, notice LANZINI Riccardo (Richard, Carlos) par Antonio Bechelloni, Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 19 juillet 2018, dernière modification le 13 octobre 2021.

Par Antonio Bechelloni, Jean-Marie Guillon

SOURCES : Archivio centrale dello Stato. CPC, busta 2718. — Pia Leonetti Carena, Les Italiens du Maquis, Paris, Éditions mondiales, 1968. — Richard Duchamblo, Cahiers "Maquisards et Gestapo", Gap, Ribaud Frères, 19 cahiers 1945-1949, reprint 2005 : Gap, Éditions des Hautes-Alpes, tome 1, 5e cahier, « Les Mongols dans nos Alpes ». ⎯ Mémoire des Hommes SHD Caen DAVCC 21 P 68759 et Vincennes GR 16 P 337293 (nc). ⎯ Mémorial GenWeb. —www.aicvas.org ad nomen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément