SARRADE Jean

Né le 9 octobre 1866 à Saint-Agnet (Landes), massacré le 12 juin 1944 à Aire-sur-Adour (Landes) ; sans profession.

Jean Sarrade était le fils de feu Julien Sarrade et de Jeanne Tauza, sans. Jean Sarrade s’était marié avec Lucille Marcelline Alexandrine Dubourdieu, sans profession.

Il fut 22H15, le 12 juin 1944 lorsqu’un camion chargé d’une quinzaine d’allemands fît irruption dans Aire, passa le pont de l’Adour et croisa en cet endroit deux hommes armés chacun d’une mitraillette. Les allemands ouvrèrent le feu sur les Allées de l’Adour tandis que leur véhicule opérait un demi-tour pour fuir. Les armes automatiques continuèrent à lancer quelques balles qui tuèrent Henri Plaa qui, assis sur un banc se reposait.

Le 9 Avril 1946 est rajouté sur l’état civil le Jean Sarrade, victime civile de la guerre est « Mort pour la France » selon l’ordonnance n°45-2717 du 2/11/1945.
Son nom repose sur une plaque apposée sur l’escalier de la promenade des Arènes non loin du pont de l’Adour.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205221, notice SARRADE Jean, version mise en ligne le 23 juillet 2018, dernière modification le 30 mars 2021.

SOURCES : Arch. CPRD, classeur 27 armoire 1.— G. Dupau et F. Campa, Résistance et déportation 1940-1944 dans les Landes par les stèles, les plaques et les monuments, éditions Gascogne, Orthez, 2004.— Corps Francs de la Libération, Historique de la Résistance à Aire-sur-l’Adour, décembre 1944.— Arch. mun d’Aire-sur-l’Adour, registre des décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément