CAUDAL Louis, Marie

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 16 juin1908 à Saint-Avé (Morbihan), abattu le 5 août 1944 à Saint-Avé ; menuisier-charron ; victime civile.

Louis Caudal
Louis Caudal
SOURCE : Photo sépulture

Louis Caudal était le fils de Guillaume Caudal et de Marie Joseph Le Calonnec, décédés. Il avait épousé Marie Joseph Le Calonnec et le couple, qui avait deux enfants, était domicilié dans le bourg de Saint-Avé où Louis Caudal exerçait la profession de menuisier-charron, et où son épouse tenait un café-épicerie-mercerie.

Il fut abattu par un soldat allemand le 5 août 1944, vers huit heures trente, alors que les dernières troupes allemandes quittaient Saint-Avé, et sa maison fut incendiée.
Il est inhumé dans le cimetière de Saint-Avé aux côtés de Joseph Guyodo et de Casimir Le Blanc, abattus dans les mêmes circonstances.
Louis Caudal est inhumé dans le cimetière de Saint-Avé. Une plaque déposée sur sa sépulture porte l’inscription :
« À mon époux regretté Louis Marie Caudal
né le 16 juin 1918,
tué par les Allemandfs le 5 août 1944
De Profundis »
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 3 février 1945.

À Saint-Avé, une rue et une stèle honorant la mémoire de Louis Caudal, Joseph Guyodo, et Casimir Le Blanc ont été inaugurées en août 2013 :
« À la Mémoire de 3 AVÉENS
fusillés par les nazis
le 5 août 1944
- Louis CAUDAL
- Joseph GUYODO
- Casimir LE BLANC »

Leurs noms figurent sur la liste des « Victimes civiles 1939-1945 » du monument aux morts de la commune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205223, notice CAUDAL Louis, Marie par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 23 juillet 2018, dernière modification le 30 avril 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Louis Caudal
Louis Caudal
SOURCE : Photo sépulture
Dans le cimetière de Saint-Avé
Dans le cimetière de Saint-Avé
Dans le bourg de Saint-Avé
Dans le bourg de Saint-Avé
Sur le monument aux morts de Saint-Avé
Sur le monument aux morts de Saint-Avé
SOURCE : Photos HUsson

SOURCES : " Une rue 5-août-1944 en mémoire des trois civils tués ", Ouest-France, 4 août 2013. — État civil, Saint-Avé (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément