DIVERRES Yves

Par Jean Quellien

Né le 14 février 1893 à Quimper (Finistère), exécuté sommairement au mois de juillet 1944 à Saint-Pierre-du-Jonquet (Calvados) ; gardien d’usine ; résistant, membre du réseau Zéro France.

Yves Diverres fut gardien à l’usine d’électrométallurgie de Dives-sur-Mer. Il appartint au réseau de résistance « Zéro France », dirigé par Aimable Lepeu*. Après le Débarquement, il apporta son aide aux parachutistes britanniques égarés dans les marais de la Dives. Yves Diverres fut arrêté à son domicile par les Allemands le 4 juillet 1944. D’abord interné à Glanville (Calvados), puis à Pont-l’Évêque (Calvados), il fut conduit au siège de la Gestapo, à Argences (Calvados), et exécuté, non loin de là, à Saint-Pierre-du-Jonquet (Calvados). Son cadavre fut retrouvé dans un charnier le 15 novembre 1946, avec ceux de vingt autres patriotes.

Son nom figure sur les monuments de Saint-Pierre-du-Jonquet (Calvados) et Dives-sur-Mer (Calvados).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205261, notice DIVERRES Yves par Jean Quellien, version mise en ligne le 24 juillet 2018, dernière modification le 24 juillet 2018.

Par Jean Quellien

SOURCES : Centre de recherche d’histoire quantitative de l’Université de Caen, Quellien J. [dir.], Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, Caen, Conseil Général du Calvados, 2004.— Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément