THOMAS Clément, Eugène

Par Frédéric Stévenot, Michel Thébault

Né le 11 septembre 1906 à Bousies (Nord), mort en action le 2 septembre 1944 (?) au Nouvion-en-Thiérache (Aisne) ; résistant FFI.

Clément Thomas était le fils de Clément Désiré Thomas, maçon âgé de trente-trois ans, né à Vendegies-au-Bois, domicilié à Bousies, et de son épouse Marie Josèphe Lebrun, ménagère âgée de vingt-trois ans. L’acte de naissance ne comporte aucune mention marginale.

A la fin du mois d’août 1944, les troupes américaines du général Patton atteignirent l’Aisne. Le 1er septembre 1944, les différents mouvements de résistance du secteur de Nouvion-en-Thiérache s’accordèrent pour lancer un mot d’ordre de soulèvement général. Dans toute la ville, dès le vendredi soir, la Résistance s’attaqua aux objectifs désignés et aux convois allemands repartant vers la Belgique. « Tué au combat », Clément Thomas fut vraisemblablement victime de ces affrontements.

Il obtint la mention « mort pour la France » (AC 21 P 163801) à titre militaire, et fut homologué FFI (GR 16 P 569326). Son nom figure sur le monument aux morts du Nouvion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205499, notice THOMAS Clément, Eugène par Frédéric Stévenot, Michel Thébault, version mise en ligne le 3 août 2018, dernière modification le 27 décembre 2020.

Par Frédéric Stévenot, Michel Thébault

SOURCES. SHD, dossiers adm. résistants. — Sites Internet : Mémoire des hommes ; Mémorial GenWeb ; Généalogie Aisne. — État civil de Bousies (acte n° 38).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément